Carnet de route 2012 des pèlerins du Mont-Saint-Michel

Voici le carnet de route des pèlerins de Saint-Michel qui marchent, comme chaque année avec l’association Les chemins Saint-Michel, vers le Mont. C’est Juliane Hervieu, responsable du projet, qui tient la plume et l’appareil photo du dimanche 23  au samedi 29 septembre.

Les étapes

— Dimanche 23 septembre,  Domfront, 17 km (balade botanique, église Notre-Dame sur l’eau, mairie, GR22).

« Nous étions 40 cette après-midi à arpenter les chemins du Domfrontais à la découverte de l’histoire de cette cité médiévale et de la beauté de ses paysages. 

Nous avons passé la journée ici car l’association les chemins de saint Michel signait aujourd’hui une convention de partenariat avec Domfront, devenue ainsi ville étape sur les chemins de saint Michel.

Un très bel accueil, une histoire riche et une belle ambiance entre miquelots (pèlerins de Saint-Michel NDR). »

— Lundi 24 septembre, de Dombront à Lonlay-l’abbaye Domfront – Lonlay-l’Abbaye, 17 km (abbaye de Lonlay).

« On dit que la pluie n’arrête pas le pèlerin, nous étions tous au rendez-vous ce matin pour affronter la tempête du matin. Drapés dans les ponchos de pluie, nous avons poursuivi notre découverte des chemins du Domfrontais.

Le midi, nous avons trouvé refuge dans une grange pour pique niquer chez un agriculteur, l’accueil normand ! Puis les chemins creux nous ont mené jusqu’à Lonlay-l’Abbaye.

Magnifique village qui s’est développé autour de cette abbaye fondé peu avant 1020 par Guillaume 1er de Bellême. »

— Mardi 25 septembre, de Lonlay-l’Abbaye à  Saint-Clément-Rancoudra (Manche)y, 20,5 km (église de Rancoudray La Fosse-Arthour Rancoudray).

« Aujourd’hui, les miquelots ont débuté leur périple de Lonlay-l’Abbaye, village célèbre également pour sa biscuiterie, sous un beau rayon de soleil. C’est avec une douce odeur de biscuits qui venaient de sortir des fours, qu’ils ont débuté le chemin en direction de Rancoudray.

Sur les pas des pèlerins des siècles passés, ils ont traversé des terres de légende aux noms évocateurs comme la Fosse Arthour ou la forêt de la Lande-Pourrie. Ici, les chemins montent et descendent, ça renforce les mollets ! »

— Mercredi 26 septembre, de Rancoudray aux Trésors de Mortain, 13 km (Mortain).

« Ce matin, nous sommes partis de Rancoudray, l’un des derniers sites de pèlerinage encore en activité dans le sud du département de la Manche en direction de Mortain où nous avons passé le reste de la journée. Ce temps était nécessaire pour découvrir le patrimoine et les richesses de la ville !

Les miquelots sont arrivés à bon port en fin de matinée et ont gravi les derniers mètres jusqu’à la chapelle Saint-Michel en criant « Montjoie « . ! C’est de là que l’on peut apercevoir le Mont pour la première fois : l’émotion fut grande d’autant plus que les caméras de France 3 étaient là pour nous filmer.

Après le verre de l’amitié partagé avec M. Le Maire, l’après-midi nous a réservé de surprenantes découvertes. Il y a tout d’abord les cascades de Mortain, elles sont deux (la petite et la grande), et oui ce sont deux vraies cascades (avec de l’eau), une maquette miniature du château de Mortain qui a disparu mais dont on a fait la réplique en miniature.

Nous avons, enfin, été impressionnés par l’Abbaye Blanche, un monument aujourd’hui à l’abandon et en vente, c’est toujours très surprenant comme lieu, chargé d’histoire, comme si le temps était suspendu. »

— Jeudi 27 septembre : des Trésors de Mortain à Isigny-le-Buat, 25 km (chapelle de Pain-d’Avaine, voie verte et littoral)

« Pour cette journée, le temps a été plus clément et le soleil était au rendez-vous, ce qui a mis du baume au coeur des miquelots.

Aujourd’hui, ils ont pris un chemin détourné, plutôt que de suivre le chemin de saint Michel, ils ont décidé de découvrir une étape du GR 22 décrit dans le topoguide Chemin vers le Mont-Saint-Michel, de Mortain à Saint-Michel-de-Montjoie.

C’est pour fêter la sortie de cet ouvrage que les miquelots se sont mis en marche cette année, le topoguide décrit en effet à la fois le GR 22 et le chemin de saint Michel au départ de Paris, une collaboration avec la FFRandonnée exemplaire et inédite.

Les miquelots ont arpenté de magnifiques chemins ouvrant sur de très beaux paysages du bocage normand. Une petite chapelle le long du chemin leur a offert un écrin paisible pour pique-niquer et reprendre des forces avant la dernière journée sur les chemins demain et la traversée de la baie samedi. »

— Vendredi 28 septembre : d’Isigny-le-Buat – Bas-Courtils, 25 km.

« Un beau soleil nous a accompagné sur cette dernière étape avant la traversée de la baie, ici dans le sud-Manche, beaucoup de chemins ont disparu suite aux remembrements, heureusement une voie de chemin de fer parallèle à l’ancienne voie historique a été aménagée en voie verte, ce fut un parcours reposant pour les mollets et agrémenté de magnifiques paysages.

A chaque ancien arrêt, les gares d’antan ont été aménagées en maison d’habitation, ce qui apporte beaucoup de charme à cette voie. Après une pause pique-nique au château de Ducey, enfin la baie a fait son apparition.

La journée s’est terminée en longeant le littoral, avec le Mont-Saint-Michel sur la ligne d’horizon et les yeux des miquelots aimantés par cette silhouette tant attendue. »

— Samedi 29 septembre : traversée de la baie du Mont-Saint-Michel depuis le Bec-d’Andaine, 7 km.

« Nous voici le 29 septembre, jour de la Saint-Michel aux portes de la baie pour la dernière étape de notre périple : la traversée des grèves.

Conduits par nos guides expérimentés et accompagnés par de nombreux amis venus nous rejoindre pour cette dernière journée, nous avons franchi les derniers kilomètres nous séparant de la Merveille sous un soleil radieux.

Arrivés au Mont, chacun a pu profiter de ces derniers instants dans les rues du village. Certains d’entre nous ont fait une halte à l’église Saint-Pierre pour recevoir la bénédiction des pèlerins par le père Fournier puis ce fut déjà le moment de se séparer après tant de moments forts vécus ensemble. A la prochaine Saint-Michel !« 

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Autres chemins de pèlerinage, Saint-Michel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Carnet de route 2012 des pèlerins du Mont-Saint-Michel

  1. jlombier dit :

    Bonjour,

    Je voulais juste partager avec vous une région des très belles randonnées, la Seine-Maritime.
Sur le site de l’office de tourisme vous découvrez le détaille des différents itinéraires:


    http://www.seine-maritime-tourisme.com/

    J’y suis partie le week-end dernier… magnifique !! Je vous recommande vivement d’aller juger par vous même.

    À bientôt 😉

Les commentaires sont fermés.