Gérard et Dominique : « Les arbres et les rochers t’enseigneront… »

Dominique et Gérard © DR

Pourquoi êtes-vous parti sur les chemins de saint Ignace ?

Gérard : Après le décès d’Anne-Cécile en 1997, ma fille de 15 ans, j’ai fait une crise de foi. Un Dieu d’Amour qui laisse une fille de 15 ans mourir je ne l’ai pas supporté. C’est la communauté de vie chrétienne (CVX) qui est venue me chercher, il y a une quinzaine d’année. La conversion de Saint Ignace m’a intrigué et j’ai voulu suivre le chemin qui l’a conduit à Manresa où il a pu écrire ses Exercices spirituels. J’ai pensé que ce chemin était le bon chemin spirituel à prendre. De plus je suis né en 1949 et il été temps pour moi d’envisager cette démarche avant d’en être incapable physiquement.

Avec Dominique nous sommes tombés d’accord pour dire que cela n’a rien d’une performance physique, mais une recherche de spiritualité intérieure. Comme le Christ à dit « suis-moi » à Matthieu, je me suis senti appelé.

Les mots de Saint Bernard de Clairvaux m’ont permis de choisir le chemin plutôt qu’une session sur les exercices de saint Ignace : « Crois en mon expérience : tu trouveras quelque chose de plus dans les bois que dans les livres. Les arbres et les rochers t’enseigneront ce que tu ne pourras apprendre des plus grands maîtres »

Quel été le  moment le plus marquant pour vous ?

Nous nous arrêtons au château de saint Catherine qui surplombe Manresa pour admirer et se préparer à finir ce pèlerinage. Arrivée à Manresa, nous cherchons le lieu pour signaler notre venue et faire attester de notre pèlerinage complet. Ensuite nous nous dirigeons vers la grotte tant attendue. Je peux enfin rentrer avec mon sac à dos comme je le souhaitais.

Beaucoup d’émotions et peu de mots pour exprimer tout mon ressenti. Je reste en méditation et en action de grâce. Un grand merci pour tout ce vécu, ce compagnonnage, tout ce que j’ai pu relire de ma vie et pour toute ces possibilités de prières.

Quel est le fruit de ce chemin dans votre vie que vous voulez partager ?

Merci Seigneur pour toutes les richesses que tu m’as données à travers les gens que tu as mis sur ma route.

La relecture de mes engagements : je me sens de plus en plus sollicité et il me faut apprendre à dire non. Le discernement est un excellent outil pour donner une réponse en vérité.

Le chemin m’a révélé que ma vie devait avoir un sens. Mon passage sur terre devait être au service du créateur et de sa création : l’homme, la terre et l’univers.

Merci pour ces fruits
Merci pour ce compagnonnage
Merci pour ce pèlerinage.

Pardon d’avoir douté,
Douté de ton amour
Douté de mes ressources physiques
Douté de ma capacité à me désencombrer l’esprit.

S’il te plait,
Permets-moi de retrouver ce bonheur dans la marche.
Aide-moi dans mes discernements.
Aide-moi à te trouver dans ma vie.

Recueilli par Gilles Donada/le blog des marcheurs

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Saint-Ignace. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.