Ils retracent le chemin européen de saint Colomban

L’association des amis de Saint Colomban, un moine pérégrinant du VI et VIIème siècle, entreprend le balisage du « chemin de saint Colomban » dont l’itinéraire débute en Irlande, patrie du moine, et s’achève en Italie, lieu de sa mort, en traversant la France, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche. Explications.

Le chemin de saint Colomban (540-615) suit le périple qu’a entrepris le moine irlandais au VIème et VIIème siècle. Parti de Bangor, près de Belfast (Irlande), saint Colomban est décédé à Bobbio (en Emilie Romagne, dans le nord de l’Italie). En Gaule, il fonde l’abbaye de Luxeuil (Haute-Saône) et sera à l’origine de bien d’autres fondations monastiques.

La renaissance du chemin est l’oeuvre d’un couple, Claudia et Robert Mestelan, qui, en 2007, a parcouru 3350 km en 155 jours. Les pèlerins ont pris contact avec les associations colombaniennes européennes (Wicklow en Irlande, Saint Coulomb et Luxeuil-les-Bains en France, San Colombano al Lambro et Bobbio en Italie). Ils ont fondé une association, La route de l’Europe chrétienne, et débuté le balisage de la via san Colombano.

Une dizaine de plaques balises ont déjà été inaugurées sur le parcours : en Irlande, à Bangor et à la paroisse de saint Colomban de Wicklow ; en Angleterre, à l’église San Colombus Major (Cornouailles) ; en France, en Haute-Saône, à Ste-Marie-en-Chanois, Annegray et Luxueil-les-Bains  ; en Ile-et-Vilaine, à Saint-Coulomb ; en Suisse, au col du Septimer ;  et en Italie, à Bobbio.

« A l’aube du quatorzième centenaire de la pérégrination européenne de saint Colomban de 610 à 613, l’identification du Chemin de Saint Colomban est l’occasion de rappeler son rôle majeur dans les fondations monastiques de l’Europe chrétienne naissante », rappellent  les membres de l’association des amis de saint Colomban, qui ont lancé une pétition pour faire reconnaître saint Colomban, comme co-patron de l’Europe.

L’association organise conférences, concerts et voyages. Prochain grand rendez-vous : du 21 au 28 juin 2010, pour un voyage culturel et de rencontres colombaniennes à Bangor et Amagh en Irlande (télécharger le programme du voyage au format PDF).

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Autres chemins de pèlerinage, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Ils retracent le chemin européen de saint Colomban

  1. veissiere bruno dit :

    Originaire de luxeuil les bains,j’ai fait ma communion solenelle, ma confirmation et mon mariage en la basilique Saint Colomban.Ce moine irlandais était un grand voyageur et a créé de nombreuses fondations monastiques en Europe.
    Il était européen avant l’heure….

Les commentaires sont fermés.