Indre-et-Loire : parcourir les chemins de Saint Martin

« Saint Martin de Tours, personnage européen, symbole du partage, valeur commune ». C’est sous cet intitulé que le Conseil de l’Europe, le Conseil général d’Indre-et-Loire, le Ministère de la Culture et le Centre Culturel Européen Saint Martin de Tours ont ouvert un magnifique site et publié trois topo-guides pour partir sur les traces de saint Martin, l’un des premiers grands voyageurs européens qui a vécu au IVème siècle.

Trois topo guides de 88 pages, richement illustrés et détaillant le patrimoine culturel et spirituel martinien, sont vendus aux  marcheurs (18, 50 €). Ils présentent trois itinéraires balisés :

En cliquant sur les liens ci-dessus, vous pouvez visionner des vidéos et télécharger au format PDF (en haut, à droite) les cartes et les infos pratiques (hébergements disponibles, restauration, lieux à voir, etc.) qui facilitent la progression du marcheur.

Le site saintmartindetours.eu présente plusieurs rubriques passionnantes :

Descriptif (extraits) du chemin de saint Martin de Tours, « Randonnée : ouverture du grand chemin Saint Martin de Tours en France« , par Anne Lombardo, tourmagazine.fr (24/06/09).

L’ouverture du grand chemin Saint Martin de Tours en France reliant le Col du Petit-Saint-Bernard à Candes- Saint-Martin (plus de 1000 km) donne accès à plus d’une trentaine d’églises Saint-Martin, trois basiliques, de nombreuses chapelles, fontaines, ponts…

40 jours de marche et traversée de 3 régions
Le grand chemin Saint Martin de Tours en France représente environ quarante jours de marche et traverse trois régions : Rhône-Alpes, Auvergne et Centre, et huit départements : Savoie (150 km), Isère (100 km), Rhône (100 km), Loire (100 km), Allier (150 km), Cher (35 km), Indre (135 km), Indre-et-Loire (230 km), soit plus de 1000 km.

Il traverse 120 communes, dont des Villes d’art et d’histoire (Albertville, Vienne, Montluçon, Tours), une ville classée patrimoine mondial de l’Unesco (Lyon), une ville labellisée « Tourisme et handicap » (Vienne) et trois communes labellisées « Plus beaux villages de France » (Chamoux-sur-Gelon, Angles-sur-l’Anglin et Candes-Saint-Martin).

35 gares permettent de rejoindre le chemin à l’endroit choisi, et on trouve un grand choix d’hébergements : campings (une commune sur trois), gîtes, chambres d’hôtes, hôtels de toutes catégories… sur tout le parcours.

Le chemin traverse 6 parcs naturels régionaux : Chartreuse, Massif des Bauges, Pilat, Livradois-Forez, Brenne et Loire- Anjou-Touraine. Ce sera le premier chemin participatif : tout le monde pourra le faire évoluer en apportant ses suggestions, conseils… sur le blog qui lui sera entièrement dédié.

Les chemins de saint Martin de Tours (Nouvelle République, 23/06/09)

Serge Grandais, l’aventurier du Chemin Saint Martin (TWC Media)
Randonneur infatigable, Serge Grandais est parti de Candes-Saint-Martin le 28 avril pour une arrivée prévue le 8 juin 2009 au Col du Petit-Saint-Bernard. 40 jours de marche sur le parcours français avec, en poche, le Pass Eurocitoyen, une sorte de passeport européen que les marcheurs pourront faire valider à leur passage dans les villes du chemin, et qui témoigne de leur adhésion aux valeurs du Partage citoyen*. Il continuera ensuite sa route jusqu’à la ville natale de Saint Martin, Szombathely, en Hongrie, via l’Italie et la Slovénie.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Autres chemins de pèlerinage, Saint-Martin, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.