Archive la catégorie ‘Spiritualité’

Frère Benoît Billot : « Au retour de Compostelle s’ouvre un chemin intérieur qui demande à être parcouru »

C’est dans le prieuré Saint-Benoît d’Etiolles (Essonne), en région parisienne, que l’association Compostelle 2000 organise le week-end des 16 et 17 novembre 2013 sa nouvelle session « Le chemin après le Chemin« , qui aide les marcheurs à trouver un second souffle dans leur vie, après leur retour du Camino.

Les participants sont accueillis par le frère Benoît Billot, animateur au centre spirituel La Maison de Tobie et auteur de Le chemin de Tobie, un livre qui commente le livre biblique du même nom en soulignant la dimension initiatique du voyage.

Pour lui, le pèlerin de Compostelle, pour ne pas vivre son temps de marche comme une parenthèse, est appelé à continuer à vivre les valeurs du chemin dans sa vie quotidienne.

► Ecouter ma chronique du 16 septembre :

(suite…)

Sur son blog des marcheurs vers Dieu, Andrée Fréaud allie randonnée, patrimoine et spiritualité

Andrée Fréaud, une Lyonnaise de 62 ans, a lancé au sein de trois paroisses des randonnées qui allient marche, visite du patrimoine (abbayes, musées) et spiritualité (silence, temps de prière).

Une formule qui remporte une adhésion croissante, avec un quinzaine de marcheurs qui se retrouvent tous les deux mois pour parcourir ensemble un itinéraire d’une douzaine de kilomètres (soit trois heures de marche).

Pour connaître l’agenda de ses prochaines marches, visitez son blog lesmarcheursversdieu.69004.overblog.com

► Ecoutez ma chronique RCF En marche du 4 février, sur l’intiative d’Andrée.

Un nouveau chemin commence après le chemin

Le marais du Grand Hazé (Orne), par Léonnard Leroux © Pèlerin

« Mais oui ! Notre pèlerinage est transposable dans nos vies quotidiennes… Mais oui ! Nous allons aller : « ultéia », outre, plus loin…« , s’exclame Michèle, qui a suivi le e-pèlerinage que proposait Pèlerin fin septembre vers le Mont-Saint-Michel. Michèle a compris ce qu’est le « chemin après le chemin ». L’arrivée à Compostelle ou à la fin des terres marque la fin d’un chemin et le début d’un autre.

Pour aider les marcheurs et pèlerins à emprunter cette nouvelle route, l’association Compostelle 2000 propose une session de deux jours. Elle se déroulera les samedi 17 et dimanche 18 novembre 2012, de 9h à 16h30, au Prieuré Saint Benoît à Etiolles, près d’Evry (91). Il suffit de se renseigner au siège de l’association 26 rue de Sévigné – 75004 – Paris ; ou par téléphone au 0143 20 71 66 ; et par e-mail à l’adresse compostelle2000@orange.fr . Le tarif (repas, logement) est de 75 €, (90€ pour les non-adhérents)

« Il s’agira de parler de notre démarche, de la partager, ainsi que d’esquisser notre route de demain ; également de passer un moment convivial de rencontre, d’échange et de détente », précisent les organisateurs.

Deux témoins seront présents pour guider les participants : André Weill, auteur de nombreux livres, dont « T’es toi quand tu marches », et le Frère Benoît Billot, moine bénédictin, fondateur de la « Maison de Tobie », qui fera part de son expérience spirituelle.

(suite…)

Pas-de-Calais : Christelle Vandemaele, 40 ans, est partie vers Compostelle « pour faire le point »

Revue de presse. Christelle Vandemaele, une Andrésienne de 41 ans, a pris la route l’été dernier, seule. Elle a accepté de parler de cette expérience qu’elle a décidé de poursuivre en juillet. Source : La Voix du Nord.

« Christelle Vandemaele fait partie de ces êtres qui ont du mal à aller vers les autres, par timidité. C’est elle qui le dit, en même temps que ses yeux clairs se posent sur vous avec retenue.  (…)

Le chemin de Compostelle. Christelle Vandemaele en avait entendu parler. Comme tout le monde ou presque. « Je les trouvais courageux ». Voilà tout.

(suite…)

Noël : sur la route pour naître

Joyeux Noël à vous amis lecteurs, qui passez par hasard ou qui faites souvent halte ici.

Vous êtes, toutes et tous, les bienvenus, à toute heure, en tout temps, de jour comme de nuit.

Asseyez-vous quelques minutes au coin du feu.

Posez-vous.
Reposez-vous.
Partagez la vie simple que nous propose le chemin.
Réjouissez-vous.

Soyez dans la gratitude pour le don de la route.
Le don des compagnons de marche.
Le don du silence.
Le don de l’écoute de notre petite voix intérieure,
qui a tant de mal à se faire entendre au milieu du tumulte.

Vivre sa vie, un pas après l’autre, à 4 Kmh, c’est ça le bonheur.

Et merci pour le soleil,
Merci pour la pluie,
Merci pour la neige,
Merci pour le vent

Ce jour ne ressemble à aucun autre.
Tout est nouveau.

Québec : André Doucet, « le Pèlerin quêteux » a repris la route

Revue de presse. Le pèlerin quêteux a repris son périple au Québec. À 68 ans, André Doucet a décidé de consacrer sa vie aux autres, en marchant un peu partout dans la province.Source : Canoe.ca

(suite…)

A 84 ans, la Suissesse Anne-Marie Sulmoni a marché 765 km jusqu’à Compostelle

Revue de presse. Après un mois de marche, Anne-Marie Sulmoni, 84 ans, arrive à Saint-Jacques-de-Compostelle, après avoir parcouru 765 kilomètres. Source : 24h (Suisse)

(suite…)

Sébastien Ihidoy : « Il n’y a pas de bons ou de mauvais pèlerins de Compostelle

Revue de presse. J’ai eu, à deux reprises, l’occasion de croiser le Père Sébastien Ihidoy. La dernière fois, c’était en avril pour un colloque sur l’hospitalité sur les chemins de saint Jacques au Puy-en-Velay.

Le Père Sébastien avait roulé une partie de la nuit pour pouvoir donner son témoignage aux participants… alors qu’il venait d’apprendre la mort de son frère la veille (un événement qu’il révèlera à l’assemblée qu’à l’issue de sa prise de parole pour excuser son départ précipité).

II commença à parler derrière le pupitre en lisant le texte qu’il avait préparé. Au bout de quelques minutes, il lâcha le papier du regard et s’adressa au public, avec chaleur, enthousiasme, en appuyant ses mots de grands gestes. L’homme qui s’était avancé courbé par le chagrin et la peine reprenait vie au contact du chemin, de son cher chemin, qui ne le quitte pas, bien qu’il ne vit plus dans son presbytère de Navarrenx depuis une dizaine d’années.

Le Père Sébastien est, pour moi, une figure rare du « saint hospitalier » :entièrement donné à l’accueil et à la bienveillance, envers celui ou celle qui frappe à la porte. Un accueil si généreux qu’il peut paraître parfois déraisonnable aux tièdes que nous sommes parfois.

Il a accordé une interview au Pèlerin dont voici deux extraits.  C’est limpide et percutant. C’est du pur Père Sébastien.

Je vous conseille de cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la prière de l’accueillant qu’il a rédigée. Tout son charisme de l’hospitalité y est résumé.

(suite…)

Le Québécois André Raymond marche sur le chemin de Compostelle pour 22 personnes en soins palliatifs

 

Revue de presse. Le marcheur André Raymond entreprend ses 30 jours de marche sur le chemin de Compostelle. Sa mission : marcher pour 22 personnes en soins palliatifs dans le cadre d’une collecte de fonds pour la mise en place de la Maison Marie-Pagé. Déjà, plus de 9 000 $ ont ainsi été recueillis. Source : Nouvelle Union.

André Raymond avait déjà fréquenté le chemin, il y a quelques années, mais pour lui seul afin de faire le point. Cette fois il y retourne, mais dans un tout autre état d’esprit. Il marchera pour des personnes qu’il a rencontrées spécialement et aura des missions à accomplir pour ces gens.

Dans son sac à dos, en plus de l’essentiel pour sa marche et son bourdon Sancho, il a mis dans des sacs de plastique, les lettres des gens, les petites roches et les objets qui lui ont été confiés pour apporter à Compostelle. «En fait, j’ai de l’humanité plein mon sac», note-t-il.

(suite…)

Le Breton Marcel Constantin rejoint Compostelle en empruntant le Camino del Norte

Revue de presse. Marcel Constantin, originaire de Betton (Ille-et-Vilaine), nourrissait depuis trente ans l’idée de partir sur le chemin de Compostelle. Parti du Mont-Saint-Michel en avril dernier il est arrivé à Santiago de Compostela le 12 juin 2011, après 1800 km de marche via le chemin côtier du nord de l’Espagne, plus physique que le Camino Frances. Source : Ouest-France.

(suite…)

Gaby Vialard, 71 ans, se prépare à marcher vers Jérusalem avec un âne

Revue de presse. Ancien brocanteur à Beauregard (Lot-et-Garonne), Gaby Vialard, 71 ans, est un personnage haut en couleur qui se prépare à marcher jusqu’à Jérusalem (6000 Km) avec un âne. Il est déjà allé deux fois à Saint-Jacques de Compostelle et a bouclé un tour de France en tandem.  Source : La Dépêche.

(suite…)

Frédéric Gros, philosophe : « La marche nous permet de redécouvrir des joies simples »


Frédéric Gros : Marcher, une philosophie par Librairie-La-Procure

Revue de presse. « Marcher, c’est penser hors des sentiers battus, dit le philosophe Frédéric Gros au journal Le Monde. C’est un exercice spirituel ». Un interview à déguster d’un pas lent !

Professeur de philosophie politique à l’université Paris-XII et à l’Institut d’études politiques de Paris, spécialiste de l’oeuvre de Michel Foucault, Frédéric Gros a écrit un livre intitulé « Marcher, une philosophie » (Carnet Nord, 2009).

(suite…)

Les jeunes Protestants d’Ile-de-France invitent les 18-30 ans à marcher vers Meaux

© Jean-Didier Risler

Interview. Le week-end du 28 et 29 mai se déroule la cinquième Marche des jeunes Protestants vers Meaux (Seine-et-Marne) le long du canal de l’Ourcq. Au programme : marche d’une trentaine de kilomètres en tout, discussions en petits groupes sur le thème : « La Fraternité : une valeur moderne ? », nuit sous tente à Jablines, culte au temple de Meaux.

Coralie Deslandes, membre de l’équipe organisatrice depuis 4 ans, nous explique les origines de ce « pèlerinage » des jeunes protestants, ouvert à tous les chrétiens.

(suite…)

Doris Lajoie et Jean-Marc Donahue ouvrent le Compostelle québécois Rive-Sud

Revue de presse. À l’été 2010, l’idée d’un Compostelle québécois Rive-Sud avait été lancée par les «pèlerins» Jean-Marc Donahue et Doris Lajoie. Ils rêvaient d’une longue marche entre Beauvoir (Sherbrooke) à Beaupré, en passant par les Bois-Francs et l’Érable.

Non seulement, le Compostelle québécois Rive-Sud s’ébranlera, du 13 au 24 juin, mais il a déjà réuni tout son groupe de 17 participants.

Doris Lajoie et Jean-Marc Donahue

Tout a commencé au printemps 2007 :  » Jean-Marc Donahue se promène sur le Chemin de Compostelle, de Saint-Jean-Pied-de-Port à Saint-Jacques. Tiré de sa méditation, il observe que plusieurs petits villages, tout pauvres qu’ils étaient, prospéraient grâce à l’afflux des nombreux pèlerins.

L’idée lui vient alors de créer un Compostelle québécois qui irait du Sacré-Coeur de Beauvoir, un lieu de pèlerinage réputé en Estrie, à Sainte-Anne-de-Beaupré, un autre sanctuaire connu de par le monde entier.  »

Souce : Nouvelle Union.

(suite…)

Le pèlerin et militaire Stephan Marchiset effectue 2 millions de pas solidaires vers Compostelle

Ce matin, Stephan Marchiset est parti du parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris en empruntant la voie de Tours vers Saint-Jacques de Compostelle.

Ce militaire de profession, héraldiste et pèlerin, qui a déjà témoigné dans le blog des marcheurs, a décidé de mettre chacun de ses pas au profit d’une association, Terre-Fraternité, qui vient en aide aux soldats blessés durant leur mission ou aux familles endeuillées.

Ce périple de près de 1000 km, dont certaines des étapes quotidiennes dépasseront la quarantaine, voire la cinquantaine de kilomètres, l’emmènera jusqu’à Bayonne le 28 mai (Cf. le calendrier ci-dessous).

A chaque halte, il donnera des conférences (souvent dans des casernes ou des locaux militaires) pour témoigner de son expérience sur le chemin de Compostelle et en Côte d’Ivoire afin de recueillir des fonds.

Son blog : http://stephan-marchiset.blog.pelerin.info

(suite…)

Hubert Bancaud, 25 ans, cherche son chemin en marchant vers Compostelle et les JMJ de Madrid

Interview. Hubert Bancaud, 25 ans, part le lundi 2 mai de Bretagne sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle pour gagner Madrid à la mi-août afin de participer aux Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ).

Pour lui, cet itinéraire de 2500 km est un moyen de faire le point sur sa vie au moment où il se trouve à un carrefour personnel et professionnel.

(suite…)

Compostelle : Évelyne et Jean-Charles Santerre ont expérimenté la sagesse du chemin

Jean-Charles et Évelyne Santerre sur le chemin de Compostelle. Une initiation par la marche.

Revue de presse. Du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle, Évelyne et Jean-Charles Santerre, un couple de Châteaugiron (Ille-et-Villaine), ont parcouru ensemble plus de 1 550 km, bâton de pèlerin (d’églantier ou d’ébène) à la main. Source : Ouest-France.

(suite…)

Le séminariste marseillais Alexandre Chatty publie ses carnets de route en blog

Avant d’entrer au séminaire de Marseille pour devenir prêtre, Alexandre Chatty, 34 ans, était musicien, prix du conservatoire de Marseille en flûte traversière. Adepte de la randonnée en montagne, il apprécie le parapente, le canoë et le rollers. Il accompagne les jeunes dans des camps itinérants et vient d’ouvrir son blog pour publier ses carnets de route.

(suite…)

La commune du Beausset (Var) choie son « chemin des oratoires »

Revue de presse. La maison du tourisme de Beausset (Var) vient d’éditer une plaquette qui permet de suivre le « chemin des oratoires ». Source : Nice-Matin, Maison du Tourisme

(suite…)

Chemin cathare : 2400 randonneurs ont emprunté le « Chemin des bonhommes » à travers les Pyrénées

Revue de presse. Le « Sentier des bonhommes » est un itinéraire transfrontalier de 211 km (10 jours de marche) à travers les Pyrénées, depuis Foix en Ariège (90 kms au sud de Toulouse) jusqu’à Berga en Catalogne (107 kms au Nord de Barcelone). Le franchissement s’effectue au niveau du col de la Porteille Blanche à 2515 mètres d’altitudes. De Berga à Montségur, il suit le GR 107.

Le chemin des Bonshommes a été, du XI au XVIe siècle, un axe économique important qui unissait l’Ariège et le Berguedà. Les derniers Cathares en exil, fuyant l’inquisition, utilisaient tout naturellement cet itinéraire pour aller chercher refuge en Catalogne.

Par les montagnes, les cols, allant de maison amie en abri précaire, ils gagnaient les terres catalanes vers l’Alt Urgell, la Cerdagne ou le Berguedà.. En 2010, le sentier a attiré 2400 randonneurs. Source : La Dépêche.

(suite…)

Bonne année marcheuse !

Je vous souhaite à tous une belle et heureuse année au rythme de la marche.  Toutes les marches : promenades de quelques minutes, excursions de quelques heures, randonnées d’un jour ou deux, trekking et chemins de pèlerinage de plusieurs semaines.

Marcher nous remet à l’endroit et nous empêche de tourner en rond. Tracer son chemin entre un point de départ et un point d’arrivée.

Marcher nous ouvre à ce – et à ceux – qui nous entoure. Contempler la nature, la ville ou le village traversé, les hommes et femmes que nous croisons.

Marcher nous redonne le sens de l’horizontalité et de la verticalité, les pieds bien à plat sur notre planète. Il nous réinscrit dans l’univers.

Marcher nous rappelle qu’on progresse petit pas après petit pas. A la pente rude succède le plateau dégagé et la descente ondulée.

Marcher nous redonne confiance.

Benoît XVI célèbre Saint-Jacques de Compostelle et les pèlerins

Au premier jour de sa visite pastorale en Espagne, Benoît XVI a fait halte, samedi 6 novembre, dans le sanctuaire galicien pour rendre hommage à Saint-Jacques de Compostelle ainsi qu’à celles et ceux qui en parcourent le chemin. Voici les passages les plus significatifs de son témoignage et de ses méditations sur le sens du pèlerinage.

(suite…)

Hérault : le chemin de Saint-Guilhem est en train de renaître

Stimulée par le succès du chemin de Stevenson, tout proche, l’association des Amis du chemin de Saint-Guilhem, se mobilise pour ressusciter cette antique voie qui traverse quatre départements :  la Lozère, l’Aveyron, le Gard et l’Hérault.

Depuis juin, cet itinéraire fait l’objet d’un topo-guide « Le chemin de Saint-Guilhem-le-Désert » (n°4834) de la fédération française de randonnée pédestre, qui couvre les 240 km de l’itinéraire GR (numéros 65, 6, 60, 62, 7, 74), soit quinze jours de marche.

Saint-Guilhem-du-Désert, qui est une étape de la voie d’Arles vers Saint-Jacques-de-Compostelle, abrite l’abbaye de Gellone, qui était un haut lieu de pèlerinage au Xème siècle.

→ Article plus récent : « En partant d’Aubrac, découvrez le chemin de St-Guilhem-le-Désert »

(suite…)

Après Compostelle, Olivier Pieczonka ne s’arrête plus de marcher

Revue de presse. Depuis son départ du Puy-en Velay sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, le 1er juillet 2009, Olivier Pieczonka ne s’est plus arrêté de marcher.

Le quadragénaire prolonge son périple d’un bout à l’autre de l’Europe, et ce qui reste avant tout pour lui une quête spirituelle, prend des allures de défi sportif.

Olivier accumule au compteur des milliers de bornes : « Aujourd’hui, à Cahors, j’en suis à 14 700 kilomètres et il m’en reste plus du double à faire ». Source : La Dépêche.

(suite…)

Olivier Lemire a traversé le plaisir et la sagesse pour arriver au bonheur

Olivier Lemire traverse les contrées françaises. Pas n’importe comment : il vient de parcourir 1 500 km vers le Bonheur. Source : Ouest-France

(suite…)

Après six jours dans le désert, un randonneur rescapé parle de « miracle »

Revue de presse. En randonnée dans le parc national de Joshua Tree (Californie), Ed Rosenthal, 64 ans, s’est perdu. Il n’avait pris des provisions d’eau que pour une randonnée de quelques heures. Les sauveteurs l’ont retrouvé six jours plus tard. Source : Juifs.org

(suite…)

Jean-Noël Guennanvit marche de Vannes à Rome

Revue de presse. Après quinze jours de marche et 400 Km parcourus depuis Vanne, Jean-Noël Guennanvit a fait halte à Tours avant de poursuivre sa route vers Rome. Source : Ouest-France.

(suite…)

Ma nouvelle page Facebook : « La marche, c’est le pied ! »

Cela faisait un moment que l’idée me trottait dans la tête : créer une page Facebook qui affiche simplement ma préférence, ma prédilection, mon orientation : « La marche, c’est le pied !« . Un simple calembour ? Non, une profession de foi, un manifeste  !

(suite…)

Marie-Annick et Pierre Bouquay sont revenus de Compostelle à pied

Revue de presse. Marie-Annick est enseignante et Pierre Bouquay, kiné à la retraite. Trois après avoir effectué le chemin de Compostelle via Le-Puy-en-Velay, ils décident de retourner à Santiago pour faire le chemin du retour à pied. Une démarche à contre-courant. Dans tous les sens du terme. Source : Pèlerin.

(suite…)

Le pèlerin de Compostelle et peintre chinois Ji Dahai expose oeuvres à Moissac

Revue de presse. Durant tout l’été à l’office de tourisme de Moissac (Tarn-et-Garonne), le peintre chinois Ji Dahai expose les œuvres qu’il a réalisées sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle voilà cinq ans. Source : La Dépêche.

(suite…)

Bosnie : 5000 marcheurs commémorent les 15 ans du massacre de Srebrenica

Revue de presse. 4000 à 5000 personnes viennent d’entamer une marche de trois jours, longue de 105 km, à travers les collines et les forêts de Bosnie, en direction de Srebrenica où doit se dérouler dimanche une cérémonie à l’occasion du quinzième anniversaire du massacre de Srebrenica. Source : AFP/Cyberpresse.ca.

(suite…)


Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers: