Ariège : des malades insuffisants respiratoires marchent vers Compostelle

Revue de Presse. Grâce à l’initiative de l’association Le Souffle en marche, treize marcheurs venus de toute la France, atteints de maladies respiratoires chroniques, ont marché 150 Km en quinze jours sur le chemin de Compostelle dans l’Ariège. Source : La Dépêche, Ariegenews.com.

Extraits de l’article « Saint-Girons. Le Souffle en marche sur le chemin de Saint-Jacques« , La Dépêche (08/05/09).

L’objectif principal de l’association étant de faire connaître l’importance de l’effort physique dans la réhabilitation de maladies principalement respiratoires, gênées par un essoufflement chronique. Un effort facilité par le plaisir de voyager sur les chemins de Compostelle, riches d’histoire et de beautés naturelles, sans aucun objectif religieux, sauf conviction personnelle. Tout au long de cette randonnée conviviale mais intense, ils auront visité Montréal, Fanjeaux, Mirepoix, Vals, Pamiers, puis Lescure et enfin Saint-Lizier. […]

Des marcheurs qui témoignent aussi et surtout de progrès physiques mesurables au bout de ces quelques jours. Un résultat positif donc pour un programe ayant l’ambition d’emmener les malades vers l’autonomie, la confiance en soi et l’acceptation de la maladie. « Dans un an, nous repartirons pour Compostelle et sur les chemins, nous parlerons, bien entendu, de l’Ariège, du Couserans et de toutes les petites villes merveilleuses que nous avons traversées durant cette sympathique escapade, ajoute le docteur Philippe Guérin. Merci à tous pour la joie et l’émotion que vous nous avez apportés et qui nous conforte dans notre envie de continuer sur cette… voie. »

Extraits de l’article « Exploit pour les malades insuffisants respiratoires, le souffle en marche« , AriegeNews.com (05/05/09).

«En fait, notre association a pour objectifs de proposer une nouvelle motivation avec un projet de vie à des malades sévères et améliorer la connaissance des maladies respiratoires chroniques auprès du public en montrant la part importante de réversibilité de la gêne, de l’essoufflement, explique le Docteur Philippe Guerin, pneumologue et président de l’association Le Souffle en Marche. Nous avons créé l’association dans ce but et c’est la deuxième année que nous réalisons cette marche. Tout est question d’organisation et cela se passe très bien, poursuit-il. En fait, les malades, qui pour certains d’entre eux sont sous oxygène sont évalués avant le départ et passent des tests à la Clinique du Souffle La Solane. Ils sont bien préparés et disposent d’un équipement adapté et allégé». […]

«Les distances sont évaluées en fonction des malades, explique le Docteur Dominique Bourgouin, pneumologue. Nous leur proposons des marches tranquilles sur une quinzaine de jours, à leur rythme, en toute sécurité ce qui les rassure et leur permet d’avancer. C’est pas toujours facile parce que les chemins ne sont pas toujours bien accessibles surtout quant le mauvais temps s’y met! Mais c’est agréable, c’est un défi pour eux et nous pouvons les aider, alors nous marchons avec eux»

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Randonnée, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.