Edouard Cortès livre son « esprit du chemin »

« L’esprit du chemin » appartient à la catégorie des « beaux livres ». Il n’y a qu’à soupeser l’ouvrage imposant, contempler les émouvantes photos qui se déploient sur les doubles pages brillantes, lire les notices qui complètent les peintures, cartes et gravures…

La vraie beauté de ce livre réside ailleurs. Un sable invisible s’écoule de ces pages. Chaque grain porte le témoignage de ces 10 000 km parcourus par Edouard Cortès, seul vers Compostelle en 2009, en couple, avec Mathilde, pour leur voyage de noces en « pèlerins mendiants » vers Jérusalem en 2007-2008 ; en famille vers Rome, avec âne, carriole et enfants en 2012.

L’histoire de ces trois grands pèlerinages est accueillie, incarnée, méditée, partagée par ce marcheur d’aujourd’hui qui livre cette confidence en forme de sagesse : « Le chemin le plus long sur cette terre est celui qui sépare ma tête de mon cœur »

L’esprit du chemin, Edouard Cortès, 192 pages, éd. Arthaud. 35 €

Mon avis sur le livre dans ma chronique du 8 décembre En marche sur RCF

Partagez !

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Jérusalem, Via Francigena. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Edouard Cortès livre son « esprit du chemin »

  1. Serge M dit :

    Si ce livre est aussi profond, beau et drôle que les précédents!.. ce sera un succès.
    Je n’en doute pas!
    Voila une très bonne idée comme cadeau de Noël!

  2. Grassin dit :

    Bonjour, moi aussi j’ai marcher vers st Jacques et assise .et je n’en fais pas tout un baratin sur les blog et autre …. a ce moment là tout les pelerins vont ecrire un bouquin il n’y aura plus que ça en librairie.
    Chaqun fait son pèlerinage , avec ses moyens ses convictions ses jambes et point barre.
    en 2013 pres d’un million de pelerins sont aller à Santiago de tout les coins de la planète .

    sur ces belles paroles un peu colère pardon.
    je m’en vais preparer le tro-breiz.
    aller bon chemin a tous

    • Serge M dit :

      Bonjour Grassin.
      La rencontre d’un pèlerin qui est parti marcher sur les chemins donne envie de partir à son tour.
      Mais tout le monde n’a pas la chance de rencontrer un pèlerin.
      Alors, un bon livre peut être le déclic.
      Ou la visite au salon de la randonnée.
      J’avais vu le stand du chemin des étoiles ; il y a quelques années.
      On peut y rencontrer des pèlerins, des pèlerins auteurs aussi.
      Ce fut très sympa.

      Bon Tro-breiz.

      Bons chemins à tous.

      Serge

      • Grassin J Pol dit :

        Bonsoir Serge, en faittu à raison ,chaqun son chemin, si enplus tu as du talent pour le raconter pourquoi pas

  3. Serge M dit :

    Moi non, mais certains oui!.. 🙂

  4. Grassin J Pol dit :

    Tout le monde à le talent ou du moins les souvenir, mais publier coûte autant que que faire le camino même peu être plus.

Les commentaires sont fermés.