Gers : Jean-Pierrre Raffarin, pèlerin discret vers Compostelle

Revue de Presse. Jean-Pierre Raffarin, l’ex-Premier ministre (mai 2002-mai 2005), marche, comme chaque année, vers Compostelle. Il était hier à Condom et marche aujourd’hui vers Eauze. Source : Sud-Ouest.

Article : « Raffarin, pèlerin discret en route vers Compostelle« , Franck Meslin, Jean-Charles Galiacy et Philippe Campa, Sud-Ouest (20/08/09).

Un ancien Premier ministre use ses baskets sur les sentiers du Gers. Harassé et les pieds meurtris par une marche d’une trentaine de kilomètres, Jean-Pierre Raffarin a fait hier une halte discrète à Condom. Depuis dimanche dernier, le sénateur de la Vienne effectue son étape annuelle sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, en compagnie de son épouse et de quelques amis comme Marc Laffineur, député UMP du Maine-et-Loire et vice-président de l’Assemblée nationale.

Parti cette année de Lauzerte (82), le pèlerinage devrait conduire le groupe jusqu’à Navarrenx (64) après quelque 300 kilomètres. Les pèlerins traverseront donc aujourd’hui Eauze puis Nogaro, après s’être arrêtés mardi à la cathédrale Saint-Gervais de Lectoure.

« L’essentiel c’est le pèlerinage de la vie. Quand la destination s’éclaire, il y a toujours une marche possible. Souvent, la vie nous bloque, le projet nous libère. Mes expériences de pèlerin me confortent dans une conviction, la mission du politique c’est le projet, pas la recette. Le pragmatisme est nécessaire mais pas suffisant. La réforme sans espérance n’a pas de sens », écrit Jean-Pierre Raffarin dans son carnet de route sur Internet.

Autour de Jean-Pierre Raffarin, huit autres personnes dont des couples d’amis et le prêtre de la paroisse Sainte-Clotilde (soit le curé de l’Assemblée nationale) ne manquent jamais le rendez-vous.

« Nous avons commencé notre périple il y a trois ans, raconte Marc Laffineur, sortant tout juste de la messe du soir à Condom. Chaque année, nous réservons huit jours ensemble et partons sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Comme nous sommes un peu en retard, nous avons pris dix jours cet été pour pouvoir le boucler en 2013. C’est l’objectif. »

Malgré un entraînement en montagne, quelques jours auparavant, pas facile de galoper dans les vallons gascons avec des températures dépassant allégrement les 30°. Alors Jean-Pierre Raffarin et ses amis partent vers 6 h 30 le matin pour faire leur halte quotidienne en tout début d’après-midi.

« Nous effectuons ce périple pour le côté religieux et pour la marche. Comme tout bon pèlerin !, ajoute le député du Maine-et-Loire. Forcément, nous faisons beaucoup de rencontres et goûtons à la gastronomie gasconne. Nous avons partagé notamment un superbe petit-déjeuner dans un refuge. C’était il y a deux jours avant de rejoindre Lectoure. »

Hier après-midi, avant de s’asseoir à la terrasse du café des sports, place Saint-Pierre, l’ancien Premier ministre a découvert avec émerveillement la cathédrale et le centre-ville de Condom. L’ex-Premier ministre ne se doutait pas, qu’à quelques mètres de lui, se trouvait la pharmacie de son ancien collègue de banc à l’Assemblée nationale, l’ancien député UMP Gérard Dubrac.

Sur les chemins qui mènent à Compostelle, le sénateur Raffarin ne se soucie guère des étapes politiques qui pourraient border sa route. D’ailleurs, les responsables UMP gersois ne semblent pas davantage au courant du passage de l’ancien chef du gouvernement. Dommage, car l’actuel patron de l’UMP gersoise, le maire et conseiller général de Montréal, Gérard Bézerra, aurait pu attendre, tôt ce matin, le sénateur de la Vienne une tasse de café à la main. En effet, Jean-Pierre Raffarin devrait passer sous ses fenêtres montréalaises entre 9 heures et 9 h 30, si la moyenne des pèlerins est respectée !

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Gers : Jean-Pierrre Raffarin, pèlerin discret vers Compostelle

  1. malric dit :

    nous nous sommes quittés a Navarrenx.merci pour votre témoignage de foi et d’unité
    les Mazamétains

  2. Henry Carrillo dit :

    Bonjour
    Ayant passé un bon moment sur certain village ou nous nous cotoyons, soit au restaurant, soit à une terrasse de café autour d’un verre salutaire après une bonne journée de marche !
    bien amicalement de la part de l’équipe des bretons de Rennes en minibus !
    bonne fin d’année à vous Mme Raffarin et toute votre sympatique équipe .
    Henry Carrillo

  3. malric dit :

    les photos prises a Navarrenx sont réussies.
    j’ai aussi retrouvé le chant de Gabriel Fauré en prière
    merci encore pour votre gentillesse votre humilité et votre foi
    union de prière

  4. Claude dit :

    J’ai fait le pelerinage du puy à Santiago (et Fisterra) entre le 6 aout et le 30 sept. Je l’ai suivi à 8 jours près. Certains gîtes où je suis passé l’ont hébergé et ai l’air sympathique et simple contrairement à certains maintenant.

    Le chemin de St Jacques est vraiment Le Lieu (avec un Grand L) pour prendre du recul sur la vie courante.

  5. « Discret » ?
    Il y a plus discret que ce rouge pour passer inaperçu… Des couleurs plus douces, un camouflage pour se fondre dans la nature ou se confondre avec les murs … vous ne trouvez pas ?
    On en conclura ce qu’on voudra.
    M Donada, je sais que le titre de l’article n’est pas de vous, vous êtes donc tout pardonné…

Les commentaires sont fermés.