Jubilé : St-Jacques de Compostelle ouvre la Porte Sainte

Revue de presse. L’ouverture de la Porte Sainte de Saint-Jacques de Compostelle, dans la Galicie espagnole, a eu lieu ce 31 décembre à 16 h 30, pour l’Année sainte de Compostelle, qui revient à chaque fois que la fête de l’apôtre saint Jacques (Santiago), «le Majeur» et l’ «ami du Seigneur», le 25 juillet, tombe un dimanche. Source : AFP, Zenit.org.

« Avec cet acte solennel s’ouvre un temps spécial, de grâce et de pardon », a affirmé le pape, dans ce message lu par le nonce apostolique en Espagne, Mgr Renzo Fratini.

« Dans ces circonstances, j’exprime ma proximité toute particulière aux pèlerins qui arrivent et continueront à arriver à Saint-Jacques », a-t-il poursuivi.

Le pape y voit pour les croyants « une occasion particulière » de revenir à leur « vocation authentique à la sainteté », en «s’imprégnant de la parole de Dieu » qui « éclaire et interpelle », et de « reconnaître le Christ, qui vient à leur rencontre, les accompagne dans les vicissitudes de leur chemin dans le monde et se livre à eux personnellement, surtout dans l’eucharistie ».

Le pape y voit aussi pour ceux « qui n’ont pas la foi », « ou qui l’ont laissée se faner », une occasion particulière de « recevoir le don de « Celui qui éclaire tous les hommes afin qu’ils puissent finalement avoir la vie » (Lumen gentium, 16) ».

Mais le pape souligne aussi d’autre aspects de nouveauté : « Ouvert à la surprise et à la transcendance, le pèlerin se laisse instruire par la Parole de Dieu » et il peut ainsi libérer sa foi « de peurs infondées ». C’est, souligne le pape, ce que le Christ ressucité a fait avec les disciples dont il « ouvrir les yeux » sur le chemin d’Emmaus par sa « parole » et par son « geste de rompre le pain », et « ils le reconnurent ».

A minuit, un spectacle de feux d’artifice devait être suivi d’un bal dansant, sur la célèbre place de l’Obradoiro, en face de la cathédrale.

L’Année Sainte à Compostelle, est célébrée depuis le XVe siècle, les années où le 25 juillet, fête de l’apôtre Saint Jacques, tombe un dimanche. La dernière Année Sainte à Compostelle a été 2004 et la prochaine sera 2021. Pendant cette année, l’Eglise octroie l’indulgence plénière (remise des peines liées aux péchés) aux catholiques qui se rendent dans la ville galicienne.

Les fidèles peuvent obtenir la « bulle jubilaire » ou « le jubilé » à trois conditions : se rendre la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle ; prier le Credo, le Notre Père et aux intentions du pape ; recevoir les sacrements de la pénitence (quinze jours avant ou après) et la communion eucharistique.

Le chef du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a invité il y a quelques mois le pape à participer à l’Année Sainte à Compostelle, qui attend 10 millions de visiteurs pour l’occasion.

Le dernier jubilé, en 2004, avait attiré 6 millions de personnes et permis de faire progresser le produit intérieur brut (PIB) de la région de 0,4%, selon des chiffres des autorités régionales.

> Ecouter le reportage de Radio Vatican.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.