Le sanctuaire de Ste-Anne d’Auray offre l’hospitalité aux pèlerins de Compostelle

Revue de presse. Dorénavant, les pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle pourront faire une halte au refuge de la salle Kériolet, située dans l’enceinte du sanctuaire de Sainte-Anne d’Auray (Morbihan). Source : Ouest-France.

« Un refuge pour les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle – Sainte-Anne-d’Auray« , Ouest-France (28/03/10)

Samedi 27 mars, un groupe de marcheurs parti de Brech est venu à la rencontre du père Guillevic, le recteur de la basilique. À sa tête Georges Audic : « Je tiens à remercier le recteur qui a accepté d’ouvrir le refuge pour les « passants de Dieu » ».

Le lieu d’accueil mis à la disposition des pèlerins est clair et spacieux avec deux lits qui permettront une nuit réparatrice. Une nuit et une seule, car c’est un lieu d’étape et non de séjour. « Les pèlerins seront accueillis à l’entrée du sanctuaire par les soeurs qui se chargeront de leur remettre la clef du refuge », précise le père Guillevic.

Dans quelques semaines, Georges Audic, 71 ans, va entamer son dixième pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Il montre sa créanciale, véritable passeport du pèlerin avec la coquille Saint-Jacques. Sur le document donné par l’église, on peut lire un message de Saint-Luc : « Viens et suis-nous ».

« Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle sont des lieux de respect et de convivialité. Chacun à sa motivation, moi je vais vers les autres. Je dors dans les presbytères et plusieurs fois j’ai été hébergé sans avoir rien demandé, il faut parler. En partant, les gens me disent vous prierez pour moi à Compostelle ».

Aujourd’hui, c’est devenu une mode d’aller à Saint-Jacques de Compostelle. Pourtant, ce n’est pas un chemin de grande randonnée, même s’il peut y avoir des tronçons communs. Il y a un proverbe qui dit : « Un randonneur qui va à Saint-Jacques en revient pèlerin ».

Comme il le fait depuis plusieurs années, Georges Audic organise une exposition sur Saint-Jacques de Compostelle de la mi-juillet à la fin juillet. Les candidats au départ peuvent le rencontrer. Il est de bon conseil.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Hospitalité, Spiritualité, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le sanctuaire de Ste-Anne d’Auray offre l’hospitalité aux pèlerins de Compostelle

  1. le cruguel dit :

    j aurai aimer savoir si des pelerins partiraient de saint-anne le samedi 9 juillet?car c est une premiere pour moi et j avoue que j angoisse.Tout est pret.MERCI claudine de lorient

Les commentaires sont fermés.