L’Espagnol Juan Ramon Llovari photographie les pèlerins de Compostelle

Revue de presse. Juan Ramon Llovari est un infatigable marcheur doublé d’une quête spirituelle très marquée. Photographe espagnol autodidacte, il a pérégriné sur le chemin de la lumière (chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle) à maintes reprises au cours des sept dernières années (2002-2009). Il présente ses œuvres photographiques jusqu’au mercredi 20 octobre à l’espace Art et culture de Lescar (Pyrénées-Atlantiques). Source : Sud-Ouest.

« Le photographe et pèlerin expose en chemin« , Sud-Ouest (11/10/10)

Dans ses différents pèlerinages, il a pu saisir la profondeur spirituelle des marcheurs. Aussi se contente-il de justifier la profondeur de ses clichés : « Seul, ma motivation vient de l’amour et de la passion qui se dégagent sur le chemin. »

À travers ses photographies, Juan Ramon Llovari invite au silence, à la réflexion : deux aptitudes qui naissent sur le chemin. Petit à petit, sans précipitation le visiteur peut s’imprégner de cette impression, il se laisse pénétrer par une ambiance bien particulière.

« Chacun peut avoir sa propre foi, peut penser comme il veut, dit-il mais au-delà du mysticisme et des motivations. »

L’artiste rappelle que « l’origine du chemin est chrétienne ». Sa présentation pose un regard discret sur les gens qui font le chemin et non sur ceux qui en vivent. Même si ces derniers ont su maintenir une tradition d’hospitalité et de fraternité.

Be Sociable, Share!

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Lire, voir, rencontrer, comprendre, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.