Mirabelle : une vache sur le chemin de Compostelle

Fabienne Sauvageot et Mirabelle au salon de la rando (Paris)

Fabienne Sauvageot et Mirabelle au salon de la rando (Paris)

Mirabelle est une vache d’Aubrac qui voit passer toute la journée les pèlerins de Compostelle au bord de son pré et qui rêve de les accompagner… « Mirabelle, c’est un peu moi, explique Fabienne Sauvageot. Lorsque j’ai annoncé à ma famille et à mes proches que je voulais partir sur le chemin de Compostelle, tout le monde m’a prise pour une folle. Quand j’étais plus jeune, je faisais des randonnées avec mes parents mais je n’étais pas une voyageuse. »

Pendant deux ans, la franc-comtoise prépare son voyage en se plongeant dans les récits et légendes du Camino. Puis elle se lance sur le chemin au départ du Puy-en-Velay. C’était en 1998. « Mon père pensait que j’allais revenir au bout de deux jours… » C’est en traversant l’Aubrac qu’elle croise le regard des vaches…

Le personnage de la vache Mirabelle naît sous ses crayons mais restera une quinzaine d’années au fond d’un tiroir.  C’est l’été dernier qu’elle rencontre la créatrice de la maison d’édition Le Lyrion qui l’incite à lui montrer ses projets personnels. Elle est séduite par le personnage de Mirabelle, qui depuis, connaît un succès croissant : les enfants s’émeuvent de son sort, les écoliers la dessinent avec ses copines, des spécialistes attestent la conformité du prénom Mirabelle pour l’espèce des vaches Aubrac…

Grâce à Mirabelle, la graphiste reste ainsi sur le chemin de Compostelle. « Depuis la parution de Mirabelle, je suis sur un petit nuage, dit-elle. Les enfants l’ont tout de suite apprivoisée ».

Elle prépare déjà un deuxième opus, disponible d’ici la fin 2014, où nous suivrons l’itinéraire de l’Aubrac jusqu’à Santiago, et dont les anecdotes seront inspirées des péripéties vécues par Fabienne. En attendant, jetez un coup d’oeil sur le carnet de route, dessiné sous forme de livre pop up (livre papier avec des animations en relief) que Fabienne a réalisé au retour du Camino !

> Ecoutez la chronique de ma rencontre avec Fabienne Sauvageot au salon de la randonnée

Qu’est-ce que Compostelle a apporté à Fabienne ? Sa réponse en 5 étapes :

  • Des souvenirs et des rencontres inoubliables et je pense qu’il m’a permis de sortir un peu de ma coquille car j’étais extrêmement timide (tu m’as rencontrée après deux ans de freelance mais il y a 15 ans…) et je me suis rendu compte qu’il n’étais pas si difficile de parler aux autres.
  • Une assurance et une confiance nouvelles : après deux ans à entendre tout le monde me dire que j’étais folle ou que je n’y arriverai jamais, l’arrivée à Santiago était une petite victoire. A mon retour, quand je regardais la carte de l’Espagne, je me disais « J’ai fait tous ces kilomètres à pied avec mon sac à dos ! ». Depuis, je sais que rien n’est impossible si on le veut vraiment.
  • La confirmation qu’il nous faut peu de choses pour être heureux. Certains objets ne sont jamais sortis de mon sac lors de mon premier « chemin ». Savoir voir tous les petits bonheurs du quotidien et les beautés qui nous entourent, c’est ça le secret.
  • Une source presque illimitée d’inspiration. J’ai toujours aimé dessiné, mais souvent je ne savais pas quoi dessiner. Je suis rentrée avec des centaines de photos et surtout l’envie, et même le besoin de créer quelque chose avec ces souvenirs. Tu as vu les résultats : mon carnet pop up…et Mirabelle !
  •  La sensation d’être reliée aux autres pèlerins. C’est un peu une grande famille, quand on se croise, on se comprend, on a vécu les même émotions, emprunté les mêmes chemins.

Mirabelle est très branchée, vous pouvez entrer en contact avec elle sur : 

La bande annonce du livre Mirabelle

Un joli livre, raconté à la manière d’un conte et destiné aux 7 ans et plus, qui donnera le goût du chemin de Compostelle aux petits.

La dédicace de Mirabelle pour le Blog des marcheurs (merci Fabienne !)

Dédicace  de Mirabelle

Dédicace de Mirabelle

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Randonnée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mirabelle : une vache sur le chemin de Compostelle

  1. Marie-Christine dit :

    Bonjour à tous.
    J’aime forcément un je suis devenue fan de nos vaches de toutes nos belles régions où passe le camino et des autres…
    Elles sont belles !
    Elles ont leur place dans l’album de photos.

Les commentaires sont fermés.