Une banque alimentaire québécoise « recrute » des marcheurs pour Compostelle

Revue de presse. La Banque alimentaire du lac Memphrémagog (région de Magog en Estrie, au Québec) recherche douze personnes pour marcher sur le chemin de Compostelle afin de récolter 30 $ par kilomètres parcourus (4500 $ par personne, soit 3300 euros). L’opération se déroulera du 21 septembre au 2 octobre 2011. Source : le journal de Magog (Québec).

« Un détour par St-Jacques-de-Compostelle pour la Banque alimentaire« , Le journal de Magog (Québec) (23/02/11)

La Banque alimentaire Memphrémagog ne passe pas par quatre chemins pour renflouer ses coffres. Une seule direction mène à bon port : celle de St-Jacques-de-Compostelle.

Soucieux de renflouer leurs coffres afin de toujours mieux servir leur clientèle grandissante, les dirigeants de la Banque alimentaire Memphrémagog ont trouvé une façon originale d’amasser des fonds. Ils sont présentement à la recherche d’une douzaine de personnes intéressées à sillonner le chemin qui mène à St-Jacques-de-Compostelle.

Comme l’ont expliqué tour à tour André Chartier et Manon Lemay de la Banque alimentaire, lundi soir, lors d’une soirée d’information, les participants seront invités à franchir une distance approximative de 800 kilomètres dont 150 à pieds. Un itinéraire de 12 jours a déjà été tracé.

«On évalue qu’il faut s’assurer d’une somme qui tourne autour de 30 $ par kilomètre. Multiplié par 150 kilomètres, on en arrive à 4 500 $. C’est le montant souhaité par chacun des participants qui pourront recourir à des commanditaires pour les aider à défrayer la facture. De ce montant (4 500 $), la moitié sera versée à la Banque alimentaire», précise le président de la BaM, André Chartier.

Selon lui, cette formule pourrait permettre à l’organisme de récolter une somme avoisinant les 30 000 $ (22 000 euros NDT). «Ça nous aiderait grandement à faire face à la demande grandissante. Surtout avec notre nouveau service de p’tites boîtes à lunch», d’émettre André Chartier.

Pour la dernière année financière, le budget annuel tournait autour de 330 000 $, mais il faudra vraisemblablement miser sur un montant additionnel pour la prochaine année.

Les participants prendront place à bord d’un mini bus et hébergeront dans des hôtels. Déjà quelques personnes ont manifesté leur intérêt à prendre part à cette expédition de financement. Certains ont déjà profité de la soirée d’information de lundi soir dernier pour s’inscrire officiellement.

«C’est déjà signé, je pars à l’aventure, de s’exclamer Louise Garneau qui caressait l’ambition de prendre part à un voyage du genre depuis un bon moment déjà. D’autant plus que c’est pour une bonne cause, je trouve ça inspirant. J’ai d’ailleurs déjà commencé à m’entraîner l’automne dernier.»

Louise Garneau prévoit intensifier ses séances d’entraînement à l’approche du grand jour. «C’est un défi personnel, je veux sortir de ma zone de confort», ajoute celle-ci.

Jean-Yves Thériault en est un autre qui devrait être du départ. «Ça m’intéresse et en plus c’est pour une bonne cause», de confier celui qui a déjà hâte au mois de septembre.

> Contacter la banque alimentaire de Memphrémagog  son site ou sur sa page Facebook. E-Mail : bamark@cgocable.ca

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Militantisme, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.