Expérimentation : un marcheur produit 5 watts

Revue de presse. Avec leur faible besoin en énergie, les téléphones portables sont un domaine propice à la recherche de rechargement alternatif. Une équipe de scientifique du laboratoire de l’université de Simon Fraser au Canada vient de mettre au point un dispositif capable de transformer le mouvement d’un genou en énergie. Source : Ginjfo.com

« Recharger son téléphone portable en marchant, c’est possible« , par Jérôme G sur Ginjfo.com

Nous comprenons rapidement que tout l’intérêt est de permettre un rechargement de son appareil par la simple action de marche. Cette machine de 1,5 kilogramme s’adapte facilement et ressemble à une simple attelle. Elle génère de l’électricité à partir du mouvement de l’articulation.

Une des contraires est de ne pas impacter sur la marche avec un système ne demandant pas d’efforts supplémentaires. Il ne faut que cela devienne un parcours du combattant ! Lorsque le personne équipée étend le genou l’appareil fait tourner un petit générateur et lorsque le genou est fléchi, il s’éteint.

Les premiers essais menés par six volontaires ont permis de générer 5 watts par marcheur. La conception permet à une personne d’utiliser l’outil sans avoir à consacrer beaucoup d’énergie supplémentaire au-delà des exigences normales de marche.

Les chercheurs ont étudié la consommation en oxygène des volontaires ainsi que leurs émissions de dioxyde de carbone pour s’assurer qu’il n’a pas été pénible à utiliser.

Un tel dispositif pourrait être utilisé pour le rechargement d’ordinateurs de puissance modeste dans certaines régions reculées où l’électricité est rare souligne Max Donelan, directeur du laboratoire de locomotion de l’université Simon Fraser.

Be Sociable, Share!

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Lire, voir, rencontrer, comprendre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.