Belgique : le pèlerin et son drôle d’engin

Parti de Gand, en Belgique, Bernard Camerlinck entame son quatrième pèlerinage vers Compostelle, harnaché à un drôle d’engin. Source : La Voix du Nord.

Extraits de « En route vers Saint-Jacques de Compostelle sur un engin improbable« , La Voix du Nord (24/06/09)

Que le ne s’y trompe pas, le « Pérégrino » de Bernard Camerlinck (Gand, Belgique) est un engin perfectionné, doté de toutes les dernières innovations techniques.

Qui plus est totalement écologique ! Panneaux photovoltaïques, GPS, téléphone, freins, structure alu, dispositif anti-pluie, mobilité réversible (tiré ou poussé), garde-manger, réservoir d’eau, on comprendra mieux si l’on vous dit que son « moteur à deux jambes » est ingénieur en électronique.

Le tout a été conçu et amélioré par lui-même au fil du temps. « Ça ne pèse rien, regardez, c’est équilibré ! et puis la foi guide mes pas, des anges gardiens veillent sur moi ! », dit-il en riant.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Insolite, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Belgique : le pèlerin et son drôle d’engin

  1. dommelier dit :

    bravo je me prepare à vous suivre sur mes deux jambes c’est merveilleux georges

Les commentaires sont fermés.