USA : ils marchent nus pour fêter le solstice d’été

Revue de Presse. Chaque année, au premier jour de l’été, une poignée de randonneurs enthousiastes fête à sa manière le solstice d’été en communiant, tout nus, avec la nature. Sources : Associated Press / Cyberpresse.ca

Extraits de « Randonnée naturiste pour le solstice d’été » par David Dishneau, Associated Press / Cyberpresse.ca

C’est le «Naked Hiking Day» dans tous les Etats-Unis.«C’est inexplicable, il faut le vivre», tente de décrire Andrew Williams, 28 ans, machiniste de Pennsylvanie, qui marche dans le plus simple appareil depuis six ou sept ans. «Ce n’est pas histoire d’être graveleux ou quoi que ce soit. C’est juste du pur plaisir.» […]

Et les randonneurs en vêtements ne sont pas contents, sur les dents, persuadés que leurs collègues en petite tenue vont leur gâcher le week-end… Brian King, porte-parole des conservateurs de l’Appalachian Trail, un des chemins de grande randonnée les plus fréquentés du pays, reliant la Géorgie au Maine, tente de les dissuader, affirmant que marcher les fesses à l’air est tout bonnement «inconvenant». «Il y a des gens qui randonnent en famille, avec des enfants, et il y a des scouts partout.»

Si tout randonneur pris sur le fait en tenue d’Adam et Eve risque des poursuites pour exhibitionnisme, les gardes champêtres, gardes forestiers et policiers américains ne se font pas tant de mauvais sang. Et racontent, grands espaces aidant, ne tomber que très rarement sur un de ces randonneurs dévêtus, même pour le «Naked Hiking Day». […]

Mais les défenseurs de la randonnée naturiste affirment faire des efforts. «Je fais tout ce que je peux pour qu’on ne me voie pas», raconte Shane Steinkamp, 40 ans, ingénieur informatique de la Nouvelle-Orleans, qui raconte ses treks sur son blog theplacewithnoname.com. «Je savoure la liberté de marcher en liberté, mais j’accepte aussi la responsabilité de ne pas surprendre les gens qui pourraient mal prendre la manière dont je savoure la nature», écrit-il.

Et de citer ses sources d’inspiration: le poète Henry David Thoreau, le naturaliste John Muir ou le gourou randonneur Colin Fletcher. Il dit aussi avoir commencé à marcher nu après s’être baigné dans une rivière dans le plus simple appareil apr une chaude journée d’été. «J’ai rapidement découvert les joies d’être un animal naturel dans son habitat naturel», ajoute-t-il.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Insolite, Randonnée, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.