Au Népal, le trekking pour des femmes, par des femmes.

Revue de presse. Trois soeurs népalaises, les Chhetri, forment les jeunes filles au métier de guide de montagne et à l’éco-tourisme afin qu’à leur tour elles sensibilisent les touristes et les communautés villageoises rencontrées lors des treks. Source : La Grande Epoque.

Extraits de l’article : « Les sœurs Chhetri : vers l’émancipation des Népalaises par l’éco-tourisme« , La Grande époque (23/04/09).

« Dicky et Nicky Chhetri sont trois sœurs népalaises, pionnières de la promotion des droits des femmes dans leur pays. Baignées dans le monde du tourisme depuis leur enfance, elles travaillent depuis 1998 à former de jeunes filles au métier de guide de montagne tout en les sensibilisant à l’éco-tourisme. Par le biais de leur association Empowering Women in Nepal (EWN, Emancipation des femmes au Népal), plus de 450 Népalaises ont reçu une formation ainsi que les moyens de devenir autonomes.

[…] Lucky, l’aînée de la fratrie, est la première à s’orienter ensuite vers le tourisme et à suivre une formation complémentaire de guide dans l’Himalaya. Partageant avec ses sœurs la même passion pour la montagne, elles décident d’ouvrir toutes les trois en 1993, un lodge (hôtel et restaurant) qu’elles construisent elles-mêmes à Pokhara. Une ville touristique très visitée par les amateurs de treks en route vers le sommet de l’Annapurna.

Suite à leur rencontre avec des touristes, les «trois sœurs» prennent conscience du malaise qui existe parfois entre des voyageuses solitaires et les guides locaux. Lucky Chhetri explique en effet que, dans la société népalaise, «le rôle de la femme est d’être une épouse attentionnée, une mère aimante et une belle-mère obéissante».

Il est donc difficile d’accepter pour un homme du pays de voir des femmes s’assumer et voyager seules. Par ailleurs, la dure confrontation entre Lucky et ses collègues au cours de sa formation de guide la conforte, elle et ses sœurs, dans l’idée de se lancer dans le projet de leur vie : développer le trekking destiné aux femmes et encadré par des femmes. […]. En 1998, elles fondent l’association Empowering Women in Nepal qui adopte une philosophie résolument sociale et environnementale.

Les «trois sœurs» forment des jeunes femmes dès l’âge de 16 ans, qui ne sont pas encore mariées ou mères de famille, aux métiers touristiques de guide, de porteur et d’hôte. L’enseignement comporte : cours d’hygiène et de santé, initiation à des pratiques touristiques respectueuses de la nature, sensibilisation à la protection de l’environnement et transmission de la culture traditionnelle. Il comprend aussi des cours d’anglais, de géographie, de gestion et prévoit des rencontres avec des professionnelles étrangères (canadiennes, en particulier).

Une grande attention est portée à l’environnement de la région où interviennent les guides. L’association travaille dans l’ouest du Népal, dans le district de Mugu précisément, où la nature n’est pas encore touchée par la civilisation moderne. Les sœurs Chhetri souhaitent donc la préserver en adoptant et diffusant les principes de l’éco-tourisme. Leur but étant qu’une fois formées, les femmes sensibilisent à leur tour les touristes et les communautés villageoises rencontrées lors des treks.

Depuis 1999, EWN a formé plus de 450 femmes guides. Le coût de la formation est entièrement pris en charge par l’association qui vit grâce aux revenus de l’agence de trek de la famille Chhetri. Avec leurs équipes, les sœurs proposent des séjours «sur mesure» et parfois même «exclusivement féminins». «Les voyageuses recherchent le confort et la sécurité durant leur trek. Avoir une femme comme guide est de plus en plus demandé!», se réjouit Lucky. Pour élargir son offre, l’agence propose par ailleurs des treks mixtes encadrés par des hommes. […] »

Contact
Lucky-K Chhetri
Empowering Women of Nepal
Site Web : 3sistersadventure.com

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Militantisme, Trekking, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.