Le site cheminsdetoiles.com réunit les amis du voyage, de la marche et de l’itinérance

Bonne nouvelle pour les marcheurs et les globe-trotteurs qui vivent l’itinérance, le cheminement, le voyage… La revue Chemins d’Etoiles, fondée par Gaële de La Brosse (dont on a pu lire dans des articles dans ce blog) en 1997, a désormais son site internet : www.cheminsdetoiles.com.

Il donne librement accès à :
— Son agenda met en avant parutions, rencontres, conférences abordant le thème du voyage et du cheminement.
— Son réseau rassemble tous ceux qui ont collaboré à la revue ou qui sont intervenus dans des rencontres avec le public. On peut consulter les fiches qui découvrent le riche parcours, au sens propre comme au sens figuré, de ses membres.
— La rubrique « Libre propos » donne à lire des créations ou des réflexions autour de l’itinérance.

Au fil des semaines, le site va s’étoffer d’ « une banque d’archives » d’articles (audio, vidéo, textes) autour du thème de la revue.

L’association « Les Amis de Chemins d’étoiles », présidée par l’écrivain-voyageur Sylvain Tesson, organisera des activités (conférences, dîners) et relayera l’actualité du réseau par le biais de newsletters.

« La société des Amis de Chemins d’étoiles ressemble à une tablée d’auberge qu’on découvrirait en poussant la porte, après une longue journée de marche en solitaire, écrit Sylvain Tesson. (…)

On s’approche, on s’attable, on écoute et l’on découvre que le brouhaha n’est qu’apparent. Dans le désordre de la conversation surnage un thème commun : le chemin.

Le chemin déjà accompli, celui qui reste à faire, celui qui mène au loin, celui qui mène en soi, celui que les Anciens ont tracé, celui qui est déjà effacé, celui qui vous épuise, celui qui vous grandit. (…)

Les Amis de Chemins d’étoiles forment une société secrète. Non pas qu’ils aient le goût de la clandestinité, qu’ils prennent des airs de conspirateurs ou se cooptent entre eux. Mais parce qu’ils sont à l’écoute des signes cachés du monde et tendent l’oreille lorsqu’ils allongent le pas, au cas où le chemin n’aurait pas révélé tous ses mystères. »

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Militantisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.