Le Vendéen Joël Buton marche depuis un an et demi contre les mines antipersonnel

Revue de presse. Joël Buton, Vendéen d’origine, a décidé d’entreprendre un tour de l’Europe à pied afin de sensibiliser à son combat pour l’abolition de la fabrication de mines antipersonnel. Source : Midi Libre.

« Un long périple à pied contre les mines antipersonnel« , Midi Libre (12/10/10)

(…) « Je suis parti le 29 mai 1999, à 15 h, de Paris, avec des lettres de soutien d’élus de tous niveaux, jusqu’aux personnalités les plus hautes de l’Etat » déclare le globe-trotter qui ajoute : « Je vis grâce à la gentillesse des gens et à mes spectacles car je suis fakir… »

C’est ainsi qu’il raconte son périple qui l’a entraîné, poussant à la main son chariot de plus de 200 kg à travers l’Angleterre, l’Irlande, l’Ecosse, la Belgique et bien d’autres contrées, en passant par la Suède, la Norvège, ou encore l’Estonie, la Russie… Il retrouva finalement la France par Vintimille, Menton… et le parking de l’office de tourisme de Vias après 45 200 km au compteur et 9 300 signatures de soutien de la part d’élus parmi 250 000 récoltées tout au long du chemin.

Après un passage en mairie pour obtenir une attestation de son passage dans la commune, Joël Buton reprit sa route. Il n’est pas encore au bout de celle-ci puisqu’il reste l’Espagne, le Portugal, puis à nouveau l’Hexagone pour une arrivée prévue sur les Champs Élysée courant 2011. (…)

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Militantisme, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le Vendéen Joël Buton marche depuis un an et demi contre les mines antipersonnel

  1. Patou dit :

    J’ai croisée cet homme aujourd’hui,en chair et en os, dans ma ville de Narbonne-Plage.
    J’ai, grâce à lui, découvert le secret des mines antipersonnel.
    C’est incroyable le parcours de cet homme, courageux, et plein d’ambition.
    Je lui ai offert 1 banane, 1 kiwi, 1 tomate, 1 boîte de pâté et du bon rosé.
    J’ai hâte de prendre à nouveau de ses nouvelles à travers les médias, et savoir surtout, si son combat a suscité des réflexions et l’abolition,en Europe, de ces mines.
    Bon courage Joël.
    On pensera, dès lors, à vous.

  2. vouaux dit :

    j’ai rencontrer Joel à esposende au Portugal, une belle rencontre après le Portugal il veut rejoindre la Suisse , ou il a rendez vous avec William le fils de son idole Lady di ,pour lui c’est un grand bonheur , il m’a bleuffe par son périple , et par sa simplicité , bravo Joel et bon vent

Les commentaires sont fermés.