Comment faire son sac à dos

C’est  l’art du marcheur que celui de faire son sac avec rien que le nécessaire. L’association Compostelle 2000 organise à Paris, pour ses adhérents, des réunions « sac à dos ».

Celles-ci se déroulent tous les derniers lundis de chaque mois, de février à octobre sauf juillet et août dans les locaux de l’association (26, rue de Sévigné à Paris, 4ème)

Au cours de ces réunions, qui durent près de deux heures, les bénévoles donnent des conseils concernant l’équipement, la façon de ranger son sac, la pharmacie, etc.  Voici quelques indications indispensables.

Le sac à dos. Capacité : environ 50 litres pour les hommes, entre 40 et 45 litres pour les femmes. Il doit être léger, confortable et avoir un prix modique. Le principe de remplissage est le cloisonnement dans différents sacs (sacs poubelle, sacs de congélation avec zip, petits sacs imperméables se fermant avec une cordelette) : cela permet de protéger les affaires de la pluie et de les retrouver plus facilement. On peut commencer par glisser un grand sac poubelle dans le sac à dos pour faire la première isolation.

Chaussures de marche imperméables (Gore Tex). Il est conseillé de prendre une pointure au-dessus pour être à l’aise. Il faut compter environ trois paires de chaussettes de marche (fibres mélangées, pas seulement coton).  On les lave à la main et on les fait sécher sur le sac durant la journée.

Atelier « Sac à dos »,
organisé par Compostelle 2000
au salon de la rando Paris 2010.

Vêtements de marche : veste imperméable (Gore Tex si posible), poncho (aux coutures scellées pour éviter la prise au vent) ou pantalon Gore Tex. Veste ou pull polaire. Deux pantalons-short (transformable grâce à des fermetures éclair) ou bien : 1 pantalon et 1 short/bermuda (caleçons longs, s’il fait froid). Chemise à manches longues pour éviter les coups de soleil. 3 T-Shirts en matière respirantes, qui sèchent rapidement (micro-fibres). 3 sous-vêtements en micro-fibre. Chapeau ou casquette (bonnets et gants en période fraîche). Lunettes de soleil.

Vêtements pour la halte du soir. Sandales à scratchs en plastique (on peut ainsi les utiliser pour sortir de la douche sans glisser).  Éventuellement : 1 paire  de chaussettes normales.

Equipement pour la nuit. Sac de couchage. Sac à viande en soie.  Taie d’oreiller rectangulaire (70*50)ou paréo (dans lequel on peut glisser ses habits pour pour faire fonction d’oreiller) ou tissu polaire ou sac à viande en coton, coupé. Pijama. Bouches oreilles (pour les ronflements des voisins de chambrée !). Lampe frontale. Sifflet à roulette (pour se faire repérer dans la nuit).

Toilette, hygiène, lessive.  Serviette en éponge fine (qui sèche vite) ou 2 gants de toilette (pour se sécher). Savon de Marseille qu’on glisse dans un petit filet à cordelettes (souvent vendus avec les lessives, on peut le suspendre au robinet dans la douche et le faire sécher sur le sac) pour se laver et faire la lessive. Shampoing 2 en 1. 3 mètres de cordelette pour étendre ses vêtements. Pinces à linge et grosse épingles à nourrice (pour faire sécher les affaires sur le sac sans les perdre). Trousse de toilette : brosse, crème sur-gras, brosse à dents, cotons tiges, dentifrice, fil dentaire, pince à épiler (pour ôter des échardes), ciseaux à ongles.

Alimentation. Fruits secs ou barres de céréales pour la marche. Gourde ou poche à eau (avec « paille »). Quart métallique avec anse (pour boire l’eau fraîche à une fontaine et faire chauffer de l’eau pour un thé ou un café le soir). Gros sel (pour cuisson et assaisonnement). Ouvre boîte, serviette, allumettes et briquet. Couteau, cuiller, fourchette.

Pharmacie : Pansements Compeed (fausse peau, résistant à l’eau), fil et épingle pour perce les ampoules. Ruban micropores, élastoplasme. kleenex, pansements Tricostéril. Crèmes : Ketum (douleurs musculaires), Nok (pour les pieds), Cetavlon et Biafine (pour la peau). Protection solaire. Anti-insectes.

Autres : carnet de notes et crayons ;et/ou dictaphone.  Crédential (pour les pèlerins de Compostelle). Appareil photo (avec chargeur).

Partagez !

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Conseils aux marcheurs, Equipement, Randonnée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Comment faire son sac à dos

  1. Titus dit :

    Bjr, Tout cela semble attirant, mais où lire les articles ?

  2. Titus dit :

    Le maximum de poids est 1/5 de votre poids. Mais c’est beaucoup si vous marchez loin. Disons que pour parer à tout découragement, il conviendrait de ne pas dépasser 7 à 9 Kg pour un homme valide de 75 Kg, et pour des étapes de 16 à 24 Km. C’est fou ce qu’on découvre d’inutile dans son sac au bout de 10 étapes ! Evidemment, un point important est votre choix de gîte… Si vous campez, il faut porter tente, popote,couchage, bidon d’eau, sachets déshydratés… minimum 4 Kg en tout ! Ajoutez
    les vêtements, souliers rechange, divers nécessaires… les 8 Kg sont vite atteints !
    Placer ce qui sert en route sur le dessus. L’idéal est un sac à lacets, qu’on peut ouvrir à différents niveaux, pour se servir, sans avoir à le vider chaque fois pour atteindre ce qui est au fond !

  3. Gilles dit :

    @ Titus : pour lire l’article en détail, il cliquer sur le lien. Et merci pour tous ces conseils ! Petite question perso : quelle route avez-vous faites ?
    Gilles

  4. girousse dit :

    la credenciale est elle disponible au puy ou peut on la trouver merci pour la reponse

Les commentaires sont fermés.