Le marcheur blogueur François Jourjon, 25 ans, livre ses conseils multimédia pour « randonner malin »

François Jourjon a 25 ans. Cet ingénieur géotechnicien et passionné de randonnée, qui vit à Perth (Australie), a créé l’astucieux blog Randonner malin.com, qui fourmille de conseils pratiques : comment préparer sa randonnée ? comment éviter les ampoules aux pieds et les soigner ? Quel type de vêtement de randonnée choisir ? Comment entretenir son sac de couchage.

Il édite aussi un e-book gratuit « Comment bien choisir ses chaussures de randonnée » (téléchargé par 600 personnes) et livre d’autres conseils en vidéo : « Commment bien régler son sac à dos » ?

Tout a commencé à l’âge de 18 ans par une randonnée dans le parc national de la Vanoise. « Cela a été une expérience formidable où j’ai réalisé que je manquais énormément d’expérience, explique-t-il sur son blog. Plus de connaissances et quelques conseils pratiques au préalable m’auraient évité de nombreuses erreurs. »

Depuis, il a marché dans les vallées et les sommmets des Alpes, traversé en raquettes les Vosges. A l’étranger, il a foulé les côtes de Tasmanie, longé les fjords de Nouvelle Zélande et pénétré dans les gorges et les déserts d’Australie. Son projet ? Suivre le G20 (Corse) durant une semaine en autonomie.

randonnermalin.com / chemins d’étoiles by pelerin

Qu’est-ce que représente la marche pour vous ?

La marche est pour moi un moyen de découvrir de beaux endroits, la faune et la flore, de m’éloigner de la civilisation et du matérialisme quotidien. C’est aussi pour moi un moyen de méditer, de me remettre en question et d’avoir du temps avec moi-même. C’est également un bon moyen de faire des rencontres et de partager des moments authentiques avec des amis.

Quelles sont les rencontres les plus fortes qui vous ont marqué ?

Les rencontres les plus fortes sont pour moi les plus simples, sans artifice, en toute modestie et toute honnêteté. Et je pense que la randonnée facilite les rencontres de ce genre. Je pense par exemple à celle que j’ai faite lors d’une grande randonnée sur le Rees-Dart track en Nouvelle-Zélande.

Après avoir marché pendant une journée entière sous des trombes d’eau et avoir traversé beaucoup de torrents, une amie et moi sommes arrivés à un refuge. Il n’y avait personne mis à part un ranger. Je pensais alors que la famille que l’on avait vue au départ s’était arrêtée avant à cause de la pluie ou des traversées de rivières. Ils sont arrivés trempés (comme tout le monde) quelques temps après. C’était une famille australienne de quatre – les parents et deux adolescentes. Et les quatre avaient toujours le sourire. Et cela m’a marqué – car beaucoup de gens dans ces conditions n’auraient pas apprécié la journée (surtout des adolescents). Et c’est autour d’une soupe que nous avons commencé à discuter…

Quel a été l’élément déclencheur pour commencer à bloguer

Il y en a plusieurs. D’un côté, il y avait l’envie de faire quelque chose qui a un sens pour moi. Et d’un autre il y avait l’envie de sortir de ma routine d’employé. En fait, j’ai toujours aimé partager mes passions et je me suis rendu compte qu’un blog est un moyen facile de faire cela.

En plus, j’ai l’impression d’aider des personnes à éviter de faire les erreurs que j’ai faites lors de mes premières randonnées. Bloguer est également un excellent moyen pour continuer à apprendre et partager cela avec ses lecteurs.

Comment choisissez-vous le sujet des notes ?

C’est très variable. Parfois j’écris un article pour répondre à un problème que je vois revenir régulièrement dans les commentaires de mon blog ou dans les forums. Parfois j’en pioche un dans ma liste d’articles en fonction de mon envie et mon humeur.

J’ai récemment publié une vidéo où je demande à mes lecteurs de me poser leurs questions. De cette manière, je sais plus facilement ce qui les intéresse, et donc le sujet de mon prochain article.

Parmi les réactions des internautes, quelles sont celles qui vous ont le plus interpellé ?

Une réaction qui m’a fortement interpellé est celle d’une randonneuse qui m’a envoyé sa liste de matériel avant de partir pour que je lui donne mon avis – et que je réduise le poids de son sac. Dans sa liste, il n’y avait pas un mais deux miroirs. Déjà un miroir, je trouve que c’est de trop pour une grande randonnée, mais deux…

Recueilli par Gilles Donada, blogdesmarcheurs.fr

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Randonnée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le marcheur blogueur François Jourjon, 25 ans, livre ses conseils multimédia pour « randonner malin »

  1. Une autre vision de la randonnée, tout aussi passionnante, en cliquant sur le lien :

    http://heloise1stanberg.wordpress.com

  2. Voici un autre site intéressant avec des conseils pour les randonneurs novices ou amateurs, et quelques belles vidéos de parcours à sensations fortes : http://www.conseils-randonnee.com/

Les commentaires sont fermés.