Maurice Dubost, le promeneur du Tarn

Ballade dans le Tarn

Maurice Dubost, 74 ans, a ouvert un site perso, intitulé « ballade dans le Tarn« , où il fait partager sa passion pour les sentiers de cette région.

Pourquoi avoir créé le site « ballade dans le Tarn » ?
Evidemment, il y a eu le plaisir de mettre en ligne les photos que je prends au fil des saisons. Le circuit des « Hauts de Gaillac », c’est chez moi, et de novembre à avril, j’essaie de le faire toutes les semaines. J’ai voulu aussi réaliser un site perso pour tester mon apprentissage tardif de l’informatique. J’ai appuyé sur un bouton de mise en marche d’un PC il y a exactement 10 ans, et je ne savais rien !

Quel itinéraire recommanderiez-vous à quelqu’un qui voudrait découvrir le Tarn ?
Je dirais toutes les randos du Tarn. Au départ, j’ai utilisé les guides du « Tarn à pied » de la FFRP et « Monts de Lacaune » aux éditions Chamina. Deux randos me paraissent « super  »  : « Le chaos de la Balme » au départ de Saint-Salvy  et « Le roc de Montalet « , au départ de Lacaune.

Qu’est-ce que vous apporte la marche ? 
 Dans la vie courante, j’ai toujours aimé marcher ( j’ai passé mon enfance et mon adolescence à la campagne), mais j’ai fait connaissance de la rando à 55 ans. J’étais chômeur, et j’ai eu l’occasion d »aller faire une rando de huit jours dans les Cévennes. Cela a été pour moi, un véritable chemin initiatique, un espèce de renouveau dans tous les domaines… Je me suis inscrit à des associations de rando dans la région nantaise oùj’habitais alors. Depuis que je suis dans le Tarn, je marche seul, tranquille, le jour où je peux , et ça me convient assez bien…
A partir d’un certain âge, hormis les amateurs de sports violents, on trouve à peu près tout ce que l’on cherche pour échapper à l’agitation moderne. J’y trouve le calme, le temps de réfléchir, une activité physique bonne et suffisante, le contact avec la nature en direct, beaucoup de rencontres intéressantes (à condition de prendre son temps), la simplicité et le courage, la beauté des sites et des constructions ; et , aussi, le temps de prier sereinement.

BIO EXPRESS
Maurice est le père de deux fils ( 50 et 49 ans ) et d’une fille ( 44 ans ) et de six petits enfants: Catherine, Aïda, Marwan, Anouchka, Kinane et Mehdi. Maurice a également réalisé un webmontage sur son amour du désert et son périple dans le Sahara (7 ans de bourlingue…).

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Randonnée, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Maurice Dubost, le promeneur du Tarn

  1. Bernard LARROQUE dit :

    Bonjour,
    Pouvez vous me transmettre la topo des chaos de la Balme
    SVP Merci

  2. gilles dit :

    Bonjour Bernard, il faut cliquer sur les liens FFRP et Chamina pour accéder au topos guides en question.
    Gilles

  3. Maurice c’est décidemment « la tête et les jambes »

    dominique

  4. maudub dit :

    Et pour ceux qui veulent voyager plus avant dans l’enfance de Maurice, il y a :
    http://livre.fnac.com/a2512607/M-Dubost-Un-drole-de-dimanche

  5. maudub dit :

    Et sur le circuit, on rencontre de gens bien… Voir :

    http://perso.orange.fr/maison-jacques/index.htm

Les commentaires sont fermés.