Réouverture d’un chemin mulatier en Haute-Corse

Revue de presse. Les habitants de Piedicorte-di-Gaggio (Haute-Corse) se sont mobilisés pour restaurer 1600 mètres d’un chemin muletier, ouvert aux randonneurs, cavaliers et chasseurs. Source : Corse-Matin (03/09/09).

Extraits de l’article « L’ancien chemin muletier rouvert par les habitants« , L.F. Corse-Matin (03/09/09)

Les actions pour la préservation et la valorisation du patrimoine historique et environnemental de la commune fédèrent bon nombre d’habitants de Piedicorte-di-Gaggio (Haute-Corse). Ces dernières années, les bénévoles de l’association Piedicorte paese vivu se sont par exemple déjà investis dans la réhabilitation de plusieurs oliveraies situées sur le territoire.

Plus récemment, une trentaine de villageois se sont mobilisés pour la réouverture de l’ancien chemin muletier cadastré, qui relie le couvent au pont de Piedicorte, au niveau de la route nationale 200. Une opération initiée cet été à la suite de l’assemblée générale de la Diane Piedicortaise, au cours de laquelle son président, Jean-Claude Vittori, a proposé la réalisation de travaux tout au long de l’année, pour l’aménagement du territoire et l’amélioration des conditions de chasse.

« Dans le cadre de notre association, nous assurons déjà l’entretien régulier de certains chemins, tels que celui qui relie Piedicorte à Altiani, souligne ce dernier. L’objectif est de développer ces actions avec les habitants, afin de leur permettre de découvrir de nouveaux endroits dans la région et de favoriser toutes sortes de loisirs. »

Les amoureux de la nature, jeunes et moins jeunes, chasseurs ou non, se sont donc réunis dès le petit matin, et durant deux jours, afin de débroussailler l’ancienne voie de circulation. Au final, ce sont 1 600 mètres linéaires qui ont été dégagés, sur une partie de la piste allant de Morterllucie à la Casa di Zuccone. La partie en amont du chemin, située non loin du couvent, sera pour sa part dégagée au cours du premier semestre 2010, à l’aide des subventions accordées à la société de chasse du village.

Au-delà de l’intérêt recherché par les chasseurs dans l’exercice de leur activité, cet investissement collectif vise en ce sens à offrir au plus grand nombre de nouvelles possibilités, notamment pour les randonnées pédestres et équestres, qui peuvent désormais s’effectuer du pont de Piedicorte jusqu’à Sant’Andria di Boziu, en passant par Erbajolo. […]

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Militantisme, Randonnée, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.