Suisse : un adepte de la rando nue condamné à payer une amende

Revue de presse. Le Tribunal fédéral, la plus haute instance judiciaire suisse, a débouté un adepte de la randonnée nue et confirmé une amende de 100 francs suisses (80 euros). L’homme s’était promené dans le plus simple appareil en octobre 2009 sur un sentier pédestre d’Appenzell Rhodes-extérieures, un canton du nord de la Suisse. La décision a été prise à une majorité de 3 voix seulement contre 2. Source : le Matin, Tsr.ch, Nouvel Obs.

Un dimanche après-midi de 2009, dans le canton d’Appenzell-Rhodes extérieures (nord-est de la Suisse), l’homme avait traversé une aire de pique-nique où se trouvait une famille avec de jeunes enfants. Après être passé devant cette famille, ce quadragénaire avait croisé une promeneuse qui l’avait dénoncé. Il était également passé devant un centre chrétien d’aide aux toxicomanes.

Dénoncé et frappé d’un mandat de répression, ce randonneur avait été acquitté en 2010 par une juge appenzelloise. Sur recours du Ministère public cantonal, il avait ensuite été condamné pour contravention aux dispositions pénales cantonales, qui répriment la «conduite inconvenante».

Cette fois-ci, les juges majoritaires ont estimé que la loi en vigueur dans le canton d’Appenzell était suffisamment précise pour englober le fait que la promenade nue dans la nature était interdite.

La Cour a estimé que la liberté individuelle du requérant ne lui permettait pas d’outrepasser l’interdiction locale de se promener nu dans des lieux publics.

Deux juges minoritaires étaient d’un autre avis et proposaient d’admettre le recours du randonneur, car selon eux, marcher nu relève plutôt d’une conduite « extravagante », et n’est pas une violation des bonnes moeurs. L’avocat du naturiste a fait valoir que son client ne s’était pas comporté de manière indécente.

L’accusé a indiqué pratiquer la randonnée naturiste depuis environ deux ans et choisir des chemins peu fréquentés.

Les deux cantons d’Appenzell, connus pour leur conservatisme – le droit de vote des femmes n’y a été autorisé qu’il y a vingt ans – sont également une destination prisée des adeptes de la « randonue ».

La randonnée naturiste n’est pas interdite en Suisse mais il est possible pour chaque canton d’appliquer des lois contre l’indécence.

Le canton d’Appenzell ne veut pas devenir la Mecque de la randonnée nue

Selon la magistrate appenzelloise, qui avait acquitté le nudiste en première instance, le Code pénal suisse réglemente de manière exhaustive tous les délits qui touchent à l’intégrité sexuelle. Il ne laisse plus aucune compétence dans ce domaine aux cantons.

L’avocat de l’accusé, Daniel Kettiger, défend le même point de vue. Il soutient que le Code pénal suisse, seul applicable, ne permet pas de réprimer la pratique de la randonnée nue. Il affirme aussi que la plupart des gens ne sont pas choqués, car ils sont habitués à l’omniprésence de la nudité dans les médias.

Son client n’est pas le seul randonneur à s’être baladé dans le plus simple appareil sur les sentiers appenzellois. Dans le demi- canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures, une loi a été adoptée il y a deux ans pour interdire cette pratique.

Elle avait été promulguée après l’émoi suscité en 2008 lorsque des promeneurs avaient croisé à plusieurs reprises des adeptes de la balade nue. Le demi-canton avait pris les devants pour ne pas attirer les nudistes sur ses sentiers de montagne.

«Le demi-canton d’Appenzell Rhodes-Extérieures n’a lui aussi aucune d’envie de devenir ’La Mecque de la randonnée nue’», a plusieurs fois souligné son procureur, Christian Böschi. Il estime que les cantons sont compétents pour condamner et juger les adeptes de cette forme de balade au grand air.

En Allemagne, les amateurs de randonnée nue ont leur propre site internet. Un sentier officiel long de près de vingt kilomètres a été ouvert l’an dernier dans le Land de Saxe-Anhalt. Des panneaux préviennent les autres promeneurs avec l’inscription suivante: «Si tu ne veux pas voir des nudistes, ne continue pas».

Sources :
— « Le Tribunal fédéral va juger un randonneur adepte du nudisme« , Le matin (15/11/11)
— « Le Tribunal fédéral a débouté un adepte de la randonnée nue. Il a ainsi confirmé une amende de 100 francs« , Tsr.ch.info (17/11/11)
— « Un randonneur nu condamné en Suisse », Nouvel obs (17/11/11)

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans rando nue, Randonnée, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Suisse : un adepte de la rando nue condamné à payer une amende

  1. jiacomo dit :

    Ce n’est pas 80 € qu’il faudrait sanctionner mais 800 €. Nu en pleine nature dans une fréquentation élevé de randonneurs, par des enfants. a 6 ans ont-ils besoin de voir nu des gens, ventrus, une jambe en bois.
    Allons ne poluons pas plus les campagnes, par ses pratiques immonde. Je ne suis pas contre le nu, mais dans les camps de nudistes. Ou méme les parents et les enfants ont chosi, en toute connaissance! Là oui!

    Nu il faut qu’ils soient complétement cons, s’ils tombent dans des graviers descendant de fortes pentes. Des chiens qu’il viennent pour gouter a leurs atrtibuts, la pluie , de forte grele, etc… j’éspère qu’il n’y a pas une féderation.
    Pardon j’ai fait 5 jacques, des milliers de kilométres sans se spectacle noséabon.
    J’aimerai bien encore en faire encore.
    Rien que pour leur sécurité physque, et puis pour moi, je ne vous ces gens comme randonneurs, fait trente klm, chemins, vilages, route de toutes sortes.
    La Liberté ce n’est pas ça.

Les commentaires sont fermés.