Après six jours dans le désert, un randonneur rescapé parle de « miracle »

Revue de presse. En randonnée dans le parc national de Joshua Tree (Californie), Ed Rosenthal, 64 ans, s’est perdu. Il n’avait pris des provisions d’eau que pour une randonnée de quelques heures. Les sauveteurs l’ont retrouvé six jours plus tard. Source : Juifs.org

« Un randonneur juif américain perdu parle de « miracle »« , Juif.org (10/10/10)

Ed Rosenthal, 64 ans, habitant de Los Angeles, a surpris les sauveteurs la semaine dernière lorsqu’il a été retrouvé en vie après six jours dans le désert, avec des réserves en eau et en nourriture bien insuffisantes. Il s’est exprimé à la presse cette semaine, après plusieurs jours de récupération au centre médical de Joshua Tree.

Rosenthal a terminé sa dernière goutte d’eau le premier jour où il s’est perdu, mais a ensuite été en mesure de boire de l’eau de pluie. Il a déclaré aux journalistes que la pluie tombait immédiatement après avoir prié pour elle.

« C’est définitivement un miracle… Ma conclusion est que D.ieu est bien réel. Vraiment, je dois vous le dire, D.ieu est réel, » a-t-il dit.

Il a également récité le Shema Israël, « Ecoute Israël, Hashem est notre D.ieu, Hashem est Un, » une affirmation que les juifs récitent trois fois par jour, et également avant de mourir. Il a dit avoir également vu un « tunnel blanc », mais a ensuite décidé qu’il n’était pas prêt de mourir.

Si seulement un jour de plus était passé avant qu’il ne soit retrouvé, il n’aurait pas survécu, a dit Rosenthal.

La saga a commencé vendredi, lorsque Rosenthal s’est mis en route pour ce qui devait être une marche de 7 kilomètres dans le parc national de Joshua Tree. Il avait déjà parcouru cette piste, et estimait que la randonnée prendrait trois ou quatre heures.

Au lieu de cela, des heures plus tard, il se trouva complètement perdu, après avoir traversé plusieurs canyons inconnus. Il a ensuite trouvé un petit canyon pour dormir. Le lendemain matin, il termina sa dernière goutte d’eau. Il a tenté de conserver son énergie, se déplaçant juste assez pour rester à l’ombre et pour tenter de faire des signes pour les sauveteurs.

Dimanche, il était a peine capable de marche. « J’étais de plus en plus faible. Je serais mort sans mon bâton de randonnée pour me soutenir, » dit il. Il a utilisé un stylo pour écrire des messages à sa famille sur son chapeau.

Il a été secouru jeudi matin. Les médecins ont trouvé qu’il avait perdu 9 kilos au cours de son aventure.

Rosenthal et sa famille ont mis en place un fonds pour contribuer aux équipes de recherches locales, au service du parc national, et aux autres organisations qui ont contribué à le sauver. Il a déclaré aux journalistes qu’il avait l’intention de continuer à faire des randonnées, mais dans les montagnes, plus dans le désert.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Randonnée, Spiritualité, Témoignage, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.