Côtes-d’Armor : Alain pinson conte son camino en DVD

C’est après une opération du coeur qu’Alain Pinson, habitant de Binic (Côtes-d’Armor), décide de partir pour Saint-Jacques de Compostelle avec sa femme. Ils effectuent leur route en trois années (2005, 2006, 2007), sur  trois semaines à chaque fois, du 15 mai à la première semaine de juin.
Alain Pinson en a rapporté 6000 photos dont il a tiré un émouvant diaporama qu’il présente au grand-public. Il a aujourd’hui besoin d’un coup de pouce pour diffuser ce DVD largement. Interview.

Alain Pinson

> Avec le recul, que gardez-vous de votre marche vers Compostelle ?

Alain Pinson : Aller à Compostelle, ce ne fut pas seulement une expérience physique mais aussi intérieure : j’ai été confronté à tellement d’émotions, qu’il s’en dégage une forme de spiritualité. Même les mécréants en reviennent transformés ! On côtoie des malades, des divorcés, des gens qui ont fait de la prison, des jeunes en quête de sens . Toutes les motivations s’entremêlent…

> Cette expérience a-t-elle changé quelque chose pour vous  ?

Je suis parti à la recherche de l’inconnu, dans une sorte de quête du Graal, et au final je me suis retrouvé moi-même, épuré, serein.

> Comment avez-vous repris le cours de votre vie après Compostelle ?

Il est très difficile, voire impossible de se détacher du chemin . Toute action de la vie fait désormais référence à cette expérience : l’humanité, le respect de l’autre, la valeur de l’effort, l’appréciation des instants de joie, l’acceptation des moments de douleur, la gestion de son humeur…

Ce chemin est une école de vie, de tolérance, d’endurance et bien d’autres choses encore qui ne se décrivent pas mais s’éprouvent. Cette expérience conduit inévitablement à avoir envie d’y retourner, à remettre son pied devant l’autre même si ce n’est pas forcément sur le même chemin. C’est une clé qui a ouvert une porte et que l’on a plus envie de refermer.

> Pourquoi avez-vous réalisé ce diaporama ?

Aller à Compostelle comme nous l’avons fait mon épouse et moi-même ne se réduit pas à une marche de 1600km enune centaine de jours. En fait, on pourrait dire que c’est autant une démarche qu’une marche. D’abord, il faut préparer l’aventure, étudier les itinéraires, parcourir l’abondante documentation, opérer un tri parmi les conseils de ses prédécesseurs, bref, préparer tout à la fois son sac, sa tête et ses jambes.

Ensuite il faut passer à l’exercice concret, prendre la route. On accomplit le trajet prévu, jour après jour, quelque soient les aléas, les conditions climatiques ou l’humeur. Cependant, chaque jour, on trouve sa récompense dans la découverte des paysages, dans la joie des rencontres, dans l’accomplissement du dépassement de soi-même pour accomplir son rêve. Enfin troisième étape : une fois  le voyage terminé, on prend plaisir à le raconter. On multiplie ce plaisir en le faisant partager. J’ai abouti à la réalisation d’un DVD ; et pour le réaliser, j’ai également franchi plusieurs étapes.

> Quelles étapes ?

Au retour de ce périple vers Saint-Jacques de Compostelle , je me suis trouvé en possession d’un patrimoine de 6000 photos . Je les ai triées, classées, regroupées par thème, pour confectionner selon la tradition, un album photos souvenir. Très vite je me suis rendu compte que cet album méritait des commentaires. J’ai donc imaginé une histoire,un scénario autour de ces photos, et très vite , je me suis rendu compte que cette histoire valait une écriture romancée et rédigée par un homme de lettre , un écrivain en somme.

J’ai donc sollicité Christian Querré, écrivain binicais, à qui l’on doit une vingtaine d’ouvrages (et même des chansons comme « La mer toujours la mer « , pour un de ses romans, le Grand Prix des Ecrivains Bretons). Christian Querré a remarquablement su recueillir mes impressions au fil des photos, il a su les mettre en forme avec talent et traduire l’émotion, l’humanité, les valeurs retrouvées sur ce chemin pour les faire partager dans ce reportage photographique. I

Mais ce n’est pas tout il me fallait un apport sonore, une voix exceptionnelle pour lire ce texte. Figurez-vous que Dominique Paturel – comédien bien connu spécialisé aujourd’hui dans le doublage (JR dans Dallas !)  – a accepté de s’associer à ce projet. Il  joue de sa voix pour commenter de manière très vivante mes photos

> Quel est votre projet par rapport à ce DVD ?

Le succès inattendu mais réel rencontré à l’occasion de mes projections me conduit à proposer ce reportage au plus grand nombre. Qu’ils soient randonneurs, pèlerins ou simplement intéressés en fait, à tout ce qui a motivé l’inscription de ce chemin par l’UNESCO au patrimoine de l’Humanité. Je suis à la recherche d’aide et de conseils pour finaliser ce projet de diffusion et d’édition. Concrètement, je cherche un éditeur pour le livre qui peut accompagner le DVD et des distributeurs pour le livre et le DVD.

Recueilli par Gilles Donada/Blog des marcheurs

Extraits de l’article « Compostelle. Sur les pas d’Alain Pinson« , Le Télégramme (17/05/09)

Sur les 1.600km qui séparent Puy-en-Velay de Saint-Jacques-de-Compostelle, Alain Pinson a porté un regard d’artiste pour photographier paysages, personnes et monuments. Ajoutons à cela les textes poétiques de Christian Querré, lus par Dominique Paturel. Cela crée une alchimie extraordinaire. Durant une heure et demie, les spectateurs ont cheminé parmi des champs de fleurs, dans des paysages multiples et magnifiques, ont visité de prodigieux monuments. […]

Et plus on avance, plus on se transforme. On apprend à doser son temps, ses efforts, ses émotions, ses paroles. On avance en sagesse et en humanité. Car quelles que soient les raisons qui nous poussent sur ces sentiers escarpés, on ouvre finalement des yeux neufs sur le monde et on ressent les choses avec un coeur neuf. C’est une véritable renaissance. «C’est cela l’esprit du chemin». Ce magnifique diaporama vidéo a donné l’envie à plus d’un spectateur de prendre son bâton de pèlerin.

Partagez !

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Les interviews du marcheur, Témoignage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Côtes-d’Armor : Alain pinson conte son camino en DVD

  1. françoise chasles dit :

    Vraiment magnifique, emouvant et de belle qualité artistique.
    C’est un ton naturel et gai sur ce chemin que j’adorerais parcourir aussi un jour.
    Merci Alain

Les commentaires sont fermés.