Itinérances, le blog d’un voyageur à pieds

Revue de blog. Tout simplement intitulé « Itinérances« , ce blog invite à suivre les pas d’un grand marcheur et photographe, qui traverse la Roumanie à pied ou relie Aix-la-Chapelle (Allemagne) à  Bourges (Cher, Centre).

Voici un extrait de sa présentation (note du 25/02/09) :

« Serais-je randonneur ? Comment parler de cette errance guidée sur le long cours, qui fait rencontrer tant de nouveautés, tant de visages, tant de pays et de climats différents?

Randonnée me parait trop court, trop connoté avec randonnée dominicale et hygiénique qui met l’aventure à la portée du plus grand nombre, et en groupe de préférence, tant l’humain se construit de barrières pour se rassurer.

Flânerie ? ça ne ferait pas sérieux et surtout, ce mot ne rendrait pas compte de l’effort nécessaire jour après jour, avec régularité et obstination.

Trek me fait songer au tourisme essentiel, « équitable » tant qu’à faire, c’est commercialement porteur… plus près des vrais gens : « je suis venu en Inde pour le tourisme, j’y reviendrai pour les indiens ». Le trek me semble être pour les gens vraiment sérieux qui parcourent des pays lointain (Tibet, Maroc, Andes…) accompagnés de guides spécialisés, et conscients de l’autre humanité, enfin l’humanité qui n’habite pas dans quelques quartiers choisis des capitales.

Je ne suis donc qu’un voyageur à pieds, qui passe sur les montagnes parce que sa route les traverse et qu’il ne peut les éviter… »

A propos du pèlerin, il écrit (note du 26/10/09) :

« Le pèlerin, le pérégrin, au sens premier, est l’étranger, celui qui est parti, et qui n’est pas d’ici, qui est de passage; ce n’est que très tardivement au moyen âge que le mot a pris une connotation religieuse… Peu importe en définitive que l’on parte pèlerin ou simple marcheur.

Lorsque la première fois vous vous asseyez dans la cathédrale de Santiago, après un long chemin, après tant de petits matins encore obscurs, après tant de rencontres, après tant de climats… il n’y a plus de doute, vous êtes chez vous, vous touchez l’universel, l’émotion vous envahit, et les larmes montent souvent avant que l’on ne puisse y prendre garde.

Et il est indifférent, à cet instant, que la légende de St Jacques le Majeur soit un artifice proche de l’escroquerie.

Vous ne trouvez que vous même au bout du chemin, mais que vous soyez parti athée, agnostique, ou croyant sincère, vous êtes pèlerin pour toujours, c’est une certitude…

Qui sait ce que chacun a en vérité au fond de son cœur et de son âme; certains disent avoir la foi et le répètent ostensiblement pour s’en convaincre vraiment (et ennuyer les autres accessoirement) ; d’autres, des savants ou des incultes, voient leur esprit s’ouvrir jusqu’aux étoiles, et ce rêve est tellement grand qu’ils ne peuvent guère en parler, ils ne peuvent que comprendre mieux les choses, le monde, les autres et eux mêmes. Parfois en chemin, ils croisent un autre” illuminé”, et les mots simples de l’échange sont déjà les codes secrets de l’universel… »

J’ai particulièrement apprécié la beauté de ses photos et la qualité des citations à propos de la marche, qui invitent à la fois  à l’introspection et à la contemplation. En voici quelques-unes, pour la route…

« Le voyage à pieds seul permet un contact de tous les instants avec la réalité naturelle, et même et surtout avec la réalité intérieure ».
Georges Duhamel (note du 05/05/06).

« L’homme qui marche est ce fou qui pense que l’on peut goûter à une vie si abondante qu’elle avale même la mort ».
Christian Bobin (note du 09/05/07).

« Je ne vois qu’un seul moyen pour savoir jusqu’où on peut aller, c’est de se mettre en route et de marcher… ».
Henri Bergson (note du 27/04/08)

Be Sociable, Share!

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Lire, voir, rencontrer, comprendre, Randonnée, Témoignage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Itinérances, le blog d’un voyageur à pieds

  1. renaud dit :

    un lien direct sur le blog aurait facilité la vie de l’internaute curieux d’en lire plus (ce qui est mon cas)

    http://itinerances.blog.free.fr

  2. Gilles dit :

    Exact. L’oubli est corrigé. Merci !

  3. Thierry dit :

    bonjour, je découvre votre blog à mon retour d’Europe centrale. Le parcourant, remontant le cours du temps, je tombe sur la photo du début de cet article et ma première réaction est de me dire : « tiens, la photo lui a plus, et il me l’a piquée » (sourire)… [elle a été prise sur le camino francès, quelques kilomètres avant Burgos, sous une pluie froide dans la traversée de ce qui était (ou est encore) un vaste et laid chantier péri urbain – le marcheur au sac jaune est un « pèlerin » italien, anarchiste, d’une extrême gentillesse, et à la belle figure de christ toute droit venue d’un tableau de Dürer]
    Et puis je découvre que vous rendez compte du modeste et très imparfait blog que j’alimente parfois, quand l’envie vient de communiquer .
    vous m’en voyez flatté; mais surtout je suis touché de l’attention mise à le parcourir et à rendre compte en en tirant l’essentiel.
    Avec mes sincères remerciements
    bien cordialement

Les commentaires sont fermés.