Jacqueline et Jean-Marc Courtecuisse choisissent la voie du Puy-en-Velay

Revue de presse. C’est une belle aventure dans laquelle Jean-Marc et Jacqueline Courtecuisse se sont mecredi 7 juillet. Le couple de Casselois (Nord) est parti sur le chemin de Saint-Jacques- de-Compostelle avec un seul objectif : « Marcher, marcher, marcher ». Des vacances sportives, mais qu’ils espèrent surtout riches de rencontres et de découvertes. Source : La Voix du Nord.

« Jacqueline et Jean-Marc : un couple de Casselois sur le chemin de Compostelle« , par Aurélie Contant, La Voix du Nord (07/07/10)

Ils n’ont pas l’impression de faire quelque chose d’exceptionnel. C’est pourtant des vacances pas comme les autres que Jacqueline et Jean-Marc Courtecuisse, un couple de Casselois, vont vivre dans les semaines qui viennent.

Ils se sont élancés sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. En un mois, ils vont parcourir quelque 700 km à pied, du Puy-en-Velay jusqu’aux Pyrénées. La partie espagnole, ce sera pour l’année prochaine. « On y pensait depuis plusieurs années, raconte Jean-Marc. Le chemin de Saint-Jacques, c’est quelque chose de fort connu, C’est un chemin qui a une âme, fréquenté depuis l’an mille. »

Les témoignages d’amis qui ont déjà pris leur bâton de pèlerin ont fini de les convaincre. Restait à trouver le temps. Or, depuis le 1e r juillet, Jean-Marc Courtecuisse est officiellement à la retraite. Ce n’est pas le cas de Jacqueline, qui a pris des vacances un peu plus longues, cette année, pour mener à bien ce projet. L’école Saint-Joseph de Cassel pourra bien se passer d’elle quelques jours de plus…

Tout le mois de juin, ils se sont entraînés sur les chemins flamands, « On a marché tous les matins, avec le sac sur le dos, dans les conditions réelles ! » De toute façon, le farniente, ce n’est pas leur truc. Jacqueline, c’est madame « 200 000 volts » dixit son mari. Un enthousiasme et une énergie communicatifs. Et, quand il ne marche pas, vous avez plus de chances de croiser Jean-Marc sur son VTT que devant la télé.

Le périple sur les chemins jacquaires sera aussi, pour eux, l’occasion de se poser un peu, loin des soucis quotidiens. « On voulait prendre du recul, se recueillir sur soi, faire un break par rapport à la vie professionnelle », explique Jean-Marc. « Se retrouver à deux, aussi », ajoute Jacqueline.

Jacqueline est croyante, Son époux pas du tout, mais, même pour lui, marcher sur les chemins de Saint-Jacques recèle une part de mystère. « Il y a un petit côté mystique. Quand on marchera, on sera dans notre bulle et on aura quitté tout confort. » Ils dormiront parfois dans des monastères, une nuit dans une yourte. Souvent en dortoir.

Sacs ergonomiques et surtout pas trop lourds (partir avec seulement deux slips qu’il faudra faire sécher sur le sac à dos : voilà la principale angoisse de Jacqueline !), bâtons de marche, une trousse de premier secours et le Miam miam dodo, le Guide Michelin du pèlerin : s’ils étaient excités à l’idée de partir, Jean-Marc et Jacqueline ont mis toutes les chances de leur côté pour que ces quatre semaines se passent au mieux.

Chaque jour, ils marcheront entre 16 et 25 km. « On ne sait pas comment on peut réagir. Mais, de toute façon, on ne fait pas les Jeux olympiques. Ca doit rester un plaisir. On ira jusqu’où on pourra aller. » Pour ces amoureux des balades et des visites, ce sont tout simplement des vacances sous le signe de la découverte qui s’annoncent.

« Nous avons choisi la route du Puy-en-Velay parce que c’est la plus belle. Le GR 65 est un chemin magnifique. » Ils passeront par l’Aubrac, le Lot, les Landes, jusqu’au Pays Basque. Dans le sac, une petite place pour l’appareil photo et une pour un carnet de voyage. « Nous allons faire connaissance avec les paysages, faire des rencontres, retrouver une certaine solidarité. On sait que l’accueil du pèlerin est chaleureux. » Et dès le mois d’août, ils pourront à leur tour partager leur expérience sur le chemin des pèlerins.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Randonnée, Témoignage, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Jacqueline et Jean-Marc Courtecuisse choisissent la voie du Puy-en-Velay

  1. Nous avons eu le plaisir de les accueillir à St-Privat d’Allier le 7 juillet à l’accueil chrétien et nous avons passé avec eux et 12 autres pèlerins une soirée magnifique.
    Bon chemin à Jean-Marc et Jacqueline.
    Jean-Marc

  2. Hervé RENAUD dit :

    L’an dernier nous avons parcourus ce chemin jusqu’a Cahors, nous repartons le 27 Juillet avec pour destination cette année Condom que nous relirons le 8 Aout.

    bon courage pour vous deux.

  3. courtecuisse valèrie dit :

    Je vois que dans la famille Courtecuisse , c ‘est le sport et que le sport qui compte

  4. courtecuisse valèrie dit :

    soit dis en passant vous m’avez beaucoup déçu tout les 2 en particulier toi Jacqueline, un gros bisous a mon filleul. JE DIRAIT QUE VOUS AVEZ BIEN RAISON DE LAISSER VOS ENFANTS ET DE PROFITER à 2

Les commentaires sont fermés.