Les randonnées urbaines séduisent les Parisiens

Reportage de France 24 sur les randos à Paris

Revue de presse. Nouveau sport-découverte à la mode: la randonnée urbaine. Ses adeptes appellent cela les panamées et une fois par mois, ces passionnés de la marche parcourent les rues de la capitale. Source : France 24.

« Un randonneur dans la ville« , reportage de France 24 (visionner la vidéo des randonnées parisiennes).

Le randonneur Alain Lammers est adepte d’une nouvelle forme de sport-découverte: la randonnée urbaine. Les randonneurs appellent cela les panamées : 1 fois par mois, les passionnés de la marche parcourent les rues de la capitale. Aujourd’hui le point de RDV est situé Porte de Charenton.

On va rejoindre la Bastille. Ensuite, le Port de l’Arsenal, la Gare d’Austerlitz, l’Avenue de France, la bibliothèque Nationale, la Bibliothèque Nationale, le Village St-Emilion, pour revenir ici après » indique Alain Lammers. C’est parti pour 12,5 km à travers les rues de Paris. La marche est soutenue : 6 kilomètres heure.

« Découvrir des rues que je ne connaissais pas… C’est ça l’avantage », diit une participante. « L’intérêt d’une randonnée urbaine, c’est de venir et de s’approprier sa ville avec sa propre vision », dit Daniel Ramey, un des organisateurs qui fait partie du Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de Paris.

 » Paris étant très vaste, tout le monde ne connaît pas tous les quartiers. Et puis ça donne l’occasion de revenir en individuel, en couple, en famille, pour visiter plus intensément le quartier où on est passé », ajoute Alain Lammers

Quelle différence alors avec les randonnées en campagne ou à la montagne ? « La différence fondamentale, c’est qu’en campagne, quand vous vous déplacez, vous avez quelque chose à voir tous les 400 , 500 mètres, 1 km. A Paris, chaque pas, chaque maison a une histoire », explique à nouveau Daniel Ramey

Une autre différence qui peut être un danger: la circulation automobile, Il s’agit pour le groupe d’être vigilant. Pourtant, la randonnée urbaine à Paris, ce n’est pas seulement les grandes avenues, les carrefours saturés et les monuments mondialement connus. Il y a aussi certains chemins plus insolites… ou moins connus.

« Les accompagnateurs s’amusent à trouver les itinéraires les plus inattendus et les plus sauvages. Il y a beaucoup d’endroits à Paris où il y a des espaces verts, des petites villas… C’est ça qui est marrant. On passe aussi bien sur les grandes avenues que sur les petits sentiers. Il y a des moments où nous sommes obligés de passer à la queue leu leu, l’un derrière l’autre… Mais c’est sympa aussi », explique Alain Lammers.

La bonne humeur, c’est le pied de nez aux stéréotypes du Parisien bougon et râleur! Créée il y a 3 ans dans la capitale, la randonnée urbaine séduit de plus en plus d’adeptes : 350 en moyenne par randonnée… Jusqu’à 800 en période de Noël, pour découvrir les illuminations.

Contact :
Comité départemental de la randonnée pédestre de Paris
35 rue Piat
75020 Paris
Tel : 01 46 36 95 70.
www.rando-paris.org

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Randonnée, Témoignage, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.