Marie-Danielle Remisz et Éric Bartkowiak : aller-retour à Compostelle avec un âne et un chien

DRRevue de presse. Le 1er mars 2012, Marie-Danielle Remisz (dit Marydane) et Éric Bartkowiak (surnommé « Bart », son ex-mari !) ont quitté le village de Berles-au-Bois (Pas-de-Calais) en compagnie de Samdy, un âne « Grand Noir » du Berry et d’Esmeron, un labrador chocolat pour un périple de 4500 Km : Saint-Jacques de Compostelle aller-et-retour à pied. Source : echo62.com

« Il y a 50 % de critiques et 50 % d’encouragements, le maire (et conseiller général) Michel Petit est de tout cœur avec nous. »

Ces deux quinquagénaires, jeunes retraités hospitaliers, vont rejoindre Saint-Jacques de Compostelle à pied (puis le Cabo Fisterra, Cap Finisterre en Galice), en passant par Vézelay, Saint-Jean-Pied-de-Port ; et de rentrer – toujours à pied – en empruntant une autre route via Bayonne, la Voie de Tours. Ils envisagent de marcher vingt kilomètres en moyenne par jour.

« Ce n’est pas une course, une compétition. Nous irons à notre rythme en tenant compte aussi du comportement de nos compagnons… à quatre pieds (Samdy) et à quatre pattes (Esmeron). »

Marydane, une ancienne infirmière anesthésiste veut opérer un changement radical dans sa vie ! Après « trente-cinq ans de bloc opératoire » et un « ras-le-bol de tout ce qui se passe », elle a envie de se ressourcer, d’aller « vers le simple ». Compostelle, ils y pensaient déjà quand ils vivaient encore ensemble…

Leur âne – la mascotte de Berles-au-Bois – devenu un animal de bât – a renforcé le songe. Avec Esmeron le chien, Marydane s’est remise sérieusement à la marche… « Il y a un tout petit peu de spiritualité dans notre démarche » reconnaît Marydane. « Nous avons beaucoup lu sur Compostelle et tous les bouquins disent que les gens reviennent transformés de ce pèlerinage » ajoute Éric.

Dans le bât de l’âne : deux tentes résistant à tous les temps, du matériel en carbone, un petit panneau solaire sur le sac à dos pour alimenter les batteries des téléphones portables et celle d’une petite télé ! (« Elle ne veut pas rater ‘Plus belle la vie’ » dit Éric, hilare). Des cartes et des topoguides.

Pour la nourriture, ils verront au jour le jour. L’âne n’aura qu’à brouter… Mais le chein a besoin de ses douze kilos de croquettes spéciales.

Les iPhone permettront de rester en contact avec les sept enfants (issus de premiers mariages), avec le vétérinaire.

Ils alimenteront un blog – www.8pieds-4pattes.fr -, véritable carnet de voyage du quatuor et page Facebook.

Ils dormiront « où ça va tomber », dans un pré, une cour de ferme ; dans un gîte si la météo n’est pas clémente ou chez l’habitant qui voudra bien héberger ces sacrés pèlerins.

Ils se sont rapprochés des « Amis de Saint-Jacques », ils ont le fameux Credencial, carnet de route tamponné à chaque étape et sur lequel figure déjà le cachet de la mairie de Berles-au-Bois. « Si le mois de mars est franchi, nous irons au bout »

Première péripétie depuis leur départ : le bât de l’âne glisse. Marydane et Bert craignent que l’âne ne se blesse. Ils ont dû retourner sur leur pas ce week-end pour régler ce problème avant de pouvoir repartir.

Source : « Un homme, une femme, un âne et un chien de Berles-au-Bois à Compostelle, à pied, aller (et) retour !« , Christian Defrance, Echo62.com (29/02/12)

Be Sociable, Share!

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Témoignage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Marie-Danielle Remisz et Éric Bartkowiak : aller-retour à Compostelle avec un âne et un chien

  1. martine cannesson dit :

    Coucou et bon courage ! J’espère que vous avez beau temps.
    La vieille Cannesson

  2. martine cannesson dit :

    J’espère que la petite équipe est en pleine forme ?
    C’est dans le Tarn que nous avons rencontré pour la première fois un pelerin en route vers Compostelle.

  3. pipart charline dit :

    bonjour a vous deux

    c’est mon reve de faire le chemin de st jacques de compostelle , mais je dois attendre c’est long je suis a la retraite j’etais aide soignante mon epoux toujours en activité au cio de cambrai je continue a faire du sport pour garder ma forme pour ce long voyage je pense bien à vous , et vous souhaite bon courage charline

  4. buret dit :

    bon courage a vous
    c’ést super ce que vous faites!!!

    avec vos deux compagnons .je suis sur que vous serez bien accueillis

    micheline( infirmière retraitée ) 62000 dainville

    michelineburet@sfr.fr

Les commentaires sont fermés.