Morbihan : Pierre, le marcheur Facebook, est en Bretagne

Revue de presse. Pierre Cardonnel fait le tour de France à pied en proposant d’être hébergé par ses contacts sur Facebook. Nous avions parlé de lui ici lors de son départ en mars dernier. Pierre se trouve actuellement en Bretagne à mi-parcours. Source : Ouest France.

« Vannes est la 89e halte du marcheur Facebook« , par Isabelle Johancik. Ouest-France (23/06/09)

Hier après-midi, Pierre Cardonnel a marché d’Étel à Vannes. La nuit dernière, il a posé son sac chez Arnaud. Il reprend la route aujourd’hui : direction Muzillac. Gwened Vannes est la 89e halte de Pierre Cardonnel : il a touché le panneau d’entrée de la ville à 18 h, hier. Il était parti d’Étel, « au loin, j’ai vu Belle-Ile. Formidables paysages ! ». Auray vers 15 h. Et sans GPS, « je marche à l’ancienne ! » Et ne se trompe pas…Mais pas trop le temps de lever le nez : « Je fais plus attention au temps, à l’heure à laquelle j’arrive pour ne pas faire attendre ceux qui m’hébergent. »

Moitié, moitié. Ce « marcheur Facebook » est parti de Marseille le 12 mars pour faire un tour de France de 5 000 km en 150 jours. Gîte et couvert lui sont offerts lors de ses haltes par les généreuses âmes qui peuplent le site internet Facebook. Il en est à la moitié de son périple.

Blagues DDE. Ainsi nomme-t-il les « incohérences » de la route. Ces panneaux qui n’indiquent pas le bon kilométrage ou qui n’existent tout bonnement pas. « Pas un seul entre Pluneret et Vannes ! 20 bornes sans savoir où tu es. Angoissant. Je pensais arriver par la D19 et je suis sur la D779 » Comme partout en France : « Rien n’est prévu pour les piétons et les cyclistes. Surtout aux entrées et sorties de ville. »

Des pompes à 2 800 km. « C’est la fin », dit Pierre. Ses baskets ont tenu vaillamment 2 800 bornes. « Demain, j’en achète des neuves. Aïe, les ampoules aux pieds reviennent ! »

La Bretagne le gagne… « En Bretagne, je n’ai pas eu de mal à être hébergé, nulle part. » Même si la France est accueillante « en général », en Bretagne, « j’ai été agréablement surpris par l’accueil : simple, limpide, convivial, facile ».

…l’optimisme aussi. Les gens croisés « ont besoin de se retrouver, de lien social. Tous : jeunes, vieux, célibataires, avec ou sans enfant… ». On dit que « les gens sont individualistes. Faux ! Ça me rend vachement optimiste ! »

Les motards sont sympas. Pierre a été hébergé, la nuit dernière par Arnaud à Ploërmel. Qui est un copain motard de Thomas qui a hébergé Pierre à Lisieux grâce à Facebook. Le motard ploërmelais a dit oui de suite : « Un type qui fait le tour de France à pied, y’a de l’idée, donc c’est un mec sympa ! »

Méditation… Pierre n’était pas un grand marcheur, « ni un grand sportif » avant de prendre la route. Les débuts ont été douloureux, « surtout 53 km par jour, comme une fois, tu es à la limite ». Mais depuis, « je marche mécaniquement. Sans penser. En fait, tu fais le vide. Comme de la méditation. C’est un super-exercice de réflexion ».

Luxe, calme et volupté. Marcher, rencontrer de nouvelles têtes… Et « brasser tant de monde et de connaissances sur Facebook, c’est super. Mais le luxe, quand on a réduit sa vie au minimum vital, c’est une nuit, seul, face au Mont Saint-Michel, sous le ciel… »

Vannes est la 89e halte du marcheur Facebook

Be Sociable, Share!

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Hospitalité, Témoignage, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.