Pascale et Emmanuel Roze suivent la « Route de l’Ange »

Pascale Roze et son frère prêtre Emmanuel ont choisi de suivre la « route de l’ange », celle qui relie trois monts dédiés à Saint-Michel en Italie et en France. Ils repartent le 4 octobre pour leur cinquième étape entre Briançon (Hautes-Alpes) et Le-Puy-en-Velay (Auvergne), soit 14 jours de marche. Témoignage.

« La « route de l’Ange » est une très ancienne destination de pèlerinage relie les 3 grands monts dédiés à l’Archange saint Michel : Monte sant’Angelo, dans le massif du Gargano dans les Pouilles en Italie (dont le sanctuaire remonte au 5ème siècle), la Sacra san Michele, et le Mont saint Michel. Ces deux derniers sanctuaires étant de la même époque. De toute l’Europe les pèlerins arrivaient vers le Monte sant’Angelo, plus tard, au moment des croisades, ils s’y arrêtaient avant de s’embarquer pour Jérusalem. . . Le chemin emprunte parfois la via Francigena (Cantorbury – Rome)

Nous sommes partis, le 4 octobre 2009 du Gargano, et remontons par étapes à chaque saison. Au départ, nous étions deux (Mon frère et moi). Sur le site, on a proposé à ceux qui le voulaient de nous accompagner. Des italiens sont venus. Nous sommes un petit groupe de 4 à 6, différent à chaque étape. Un petit nombre permet les rencontres avec les personnes que l’on croise.

Nous ne savons jamais trop où nous dormons, on se fie à la providence (qui nous le rend bien). Ce pèlerinage est ouvert aussi à ceux qui ne marchent pas, par l’intermédiaire du site. On y propose, en plus des photos, films et journal de bord de chaque étape, un grand choix de prières, de phrases fortes à méditer. On y présente les principaux lieux dédiés à saint Michel que nous avons vu, sur notre route. On invite ceux qui le désirent à nous confier leurs intentions de prières.

Nous sommes arrivés cet été à Briançon, quelques kilomètres après la Sacra san Michele. L’aventure italienne est donc terminée, nous avons fait la moitié. Il nous reste toute la France à parcourir. Nous ferons un crochet par l’Auvergne et saint Michel d’Aiguilhe, au Puy-en-Velay, puis Tours, puis un autre crochet à l’abbaye de Soligny la Trappes. Si tout va bien, nous repartirons, pour l’étape d’automne en octobre, et espérons arriver au Mont saint Michel pour la saint Michel 2011.

Nous remarquons que notre départ, très confidentiel, en octobre 2009, intéresse désormais de très nombreuses personnes. Nous sommes, par exemple, entrés en lien avec « les amis de San Colomban », qui nous ont indiquée une très ancienne route qui traverse les Apennins, la « via degli abate », que le saint a parcouru avant de mourir à Bobbio. Ces contacts, amicaux et chaleureux, s’additionnent au fur et à mesure qu’avance la route. Nous sommes émerveillés de constater très concrètement comment un modeste pèlerinage touche et met en route tant de gens. »

► Le site La Route de l’Ange, avec photos, vidéo. Prochaine étape : Briançon – le Puy-en-Velay (14 jours de marche), départ le lundi 4 octobre 2010, arrivée prévue vers le 17 octobre.

Partagez !

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Saint-Michel, Témoignage, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Pascale et Emmanuel Roze suivent la « Route de l’Ange »

  1. LOPEZ Danielle dit :

    Bravo et bonne route

  2. Je vous admire et je vous souhaite mener votre pelerinage a bonne fin. Bonne chance!. L’Ange Saint-Michel vous suivra toujours pour benir votre Route.

  3. bonsoir ,
    j’ai vue vos photos elles sont magnifique est vôtres force d »avancer :::::))))) bientôt arrivé pour vous !!!! de tout cœur j »ai apprécié votre compagnie chez le frère François,une semaines de plus ma fait en grand plaisir pense très fort a vous este encore bon courage pour ce parrainage de qualité , je vous tire mon chapeau ; espère un jour faire parti de votre groupes
    amitié
    Sylviane de Dinan

Les commentaires sont fermés.