Six marcheurs mal et non voyants découvrent la voie du Puy-en-Velay vers Compostelle

Revue de presse. En septembre dernier, un groupe de dix marcheurs, dont six mal ou non voyants, ont marché une dizaine de jours entre Le Puy-en-Velay et Conques.

L’initiative revient à l’association Braille & Culture, qui oeuvre pour rendre accessible les hauts lieux de tourisme et de culture aux personnes handicapées visuelles.

Un carnet de route a été tenu sur le site de l’association et sur sa page Facebook.

Depuis avril 2010, de nombreux échanges, noués dans le cadre du projet « Massif central au bout des doigts« , ont débouché sur une initiative : permettre au public handicapé visuel de découvrir les richesses patrimoniales qui jalonnent le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, du Puy-en-Velay à Conques. (…)

Pendant dix jours, du 6 au 16 septembre, un groupe de six personnes en situation de handicap visuel (trois non voyants et trois mal voyants) et quatre accompagnants, dont des membres de l’association Braille et Culture, a effectué, en conditions réelles, le tronçon du Puy-en-Velay à Conques pour un repérage précis du chemin en vue de leur adaptation pour le public mal et non-voyant : reportage photographique, repérage des éléments du patrimoine dans les villages étapes et rencontre avec les hébergeurs présents sur le parcours.

Au cours de ce périple, quatre réunions publiques ont été organisées dans le but de présenter le projet, de sensibiliser les acteurs du tourisme local à l’accueil des publics handicapés et de favoriser les échanges sur le thème de l’accessibilité.

C’est ainsi que lundi 12 septembre, le pays du haut Rouergue invitait professionnels du tourisme et élus pour une réunion d’information et de sensibilisation. Au cours de la soirée, a été présentée une étude sur le label « tourisme handicap » qui est un outil de promotion pour les professionnels du tourisme. (…)

Source : « Estaing. Les chemins de Saint-Jacques à travers le regard des malvoyants« , La Dépêche du Midi (4/10/11).

Dans leur carnet de route, les marcheurs ont partagé leurs découvertes.

Ils ont apprécié « le haut potentiel sensoriel du village de Monistrol d’Allier, bercé par les gorges de l’Allier », lors de leur deuxième étape. A Saugues, les non et mal voyants ont fait de « multiples découvertes tactiles (…) comme la lavandière en bois de Saugues ou la Tour de La Clauze ».

Le groupe a aussi rencontré des difficultés : « L’absence de marquage du chemin et l’étroitesse du passage de Drailles qui a contraint les marcheurs à se suivre en file indienne pendant plusieurs kilomètres », lors de la sixième étape entre Rieutord et St-Chély-d’Aubrac.

Une équipe de France 3 Auvergne a réalisé un reportage au départ du Puy-en-Velay et lors de la dernière étape vers Conques.

« Facilement repérables et remarqués dès leur première étape grâce à l’équipe de France 3, nos pèlerins sont salués et encouragés tout au long du Chemin, ils sont un peu devenus les stars de St Jacques ! »

« La gentillesse des habitants est également une bouffée d’oxygène (…) comme ce fermier et sa famille qui ont aménagé un ancien four à pain en abri et propose des ravitaillements aux marcheurs » lors de la septième étape entre St-Chély-d’Aubrac et Combres ».

A l’arrivée, un véritable comité d’accueil attendait les dix marcheurs.

« Accueillis par Régine Combal (directrice de l’Office de Tourisme) et les journalistes venus enregistrer leurs impressions. Comme un clin d’oeil, François et Marie-Jo, tous deux en T-shirt jaune, ont franchi les derniers mètres les premiers, et en courant !

Régine Combal et son équipe leur ont réservé un accueil très chaleureux : pour commencer un verre d’eau fraîche puis une dégustation de vins rosé et blanc proposée par un viticulteur bio de la région.

Tous ont assisté aux retrouvailles très émouvantes d’Anne et Safi, son chien guide, qu’elle n’avait pas vu depuis 10 jours, une éternité pour eux qui ne s’étaient jamais quitté. À l’aide des outils mis en place par Braille & Culture, une visite sensorielle de l’Abbatiale, de la Salle du Trésor et du Cloître, ont conclu ce dernier après-midi, fort en émotions et en découvertes. »

 

Partagez !

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Compostelle, Témoignage, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Six marcheurs mal et non voyants découvrent la voie du Puy-en-Velay vers Compostelle

  1. mistercanne dit :

    Très belle histoire, merci de nous la faire partager.

Les commentaires sont fermés.