Vienne : Dominique Le Coz, paraplégique, prend la route vers Compostelle en fauteuil

A Jaunay-Clan (Vienne), Dominique Le Coz, paraplégique, président du Groupement pour l’insertion des personnes handicapées physiques, achève son ultimes préparatifs avant de prendre la route (800 km) de Saint-Jacques-de-Compostelle en mai. Source : La Nouvelle République.

Se lancer sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle lorsqu’on est valide n’est pas une mince affaire, mais vouloir effectuer ce pèlerinage alors que la maladie s’est emparée de la mobilité des membres inférieurs relève du défi. Dominique Le Coz, paraplégique depuis de nombreuses années, a décidé d’être comme tout le monde, et de se mesurer à la difficulté.

Fin mai, il s’élancera de Saint-Jean-Pied-de Port pour une longue marche « en fauteuil » de plus de 800 km « à un mètre près ! » précise-t-il. « J’aurais aimé démarrer de Jaunay-Clan mais les médecins me l’ont interdit. »

Dans sa tête tout est en ordre de bataille. L’itinéraire circule dans ses artères et les étapes sont gravées dans son disque dur mémoriel. « Dès la première étape nous partirons de la côte 200 pour atteindre 1.100 m après 8 km. A la fin de la deuxième nous serons à 1.400 m après 10 km. Et ainsi de suite… Un parcours en dent de scie pendant les trente-sept étapes suivantes ».

Selon les difficultés du parcours et des impératifs de l’intendance, Dominique et son équipe marcheront entre 8 et 30 km quotidiennement avant de se retrouver en gîte ou en auberge de jeunesse. « Tout ne sera pas adapté à ma situation. »

Ce projet, Dominique Le Coz le mûrit depuis deux ans suite à une expérience en jet ski. « Bien que handicapé, je me suis senti pousser des ailes et redevenu comme tout le monde », témoigne-t-il.

Une opération du cœur fin 2010 suivie d’une maladie grave en 2011 puis d’une deuxième opération du cœur « le jour de mon anniversaire ! » ont occasionné un déclic entraînant une promesse : « J’ai dit à mon épouse si je m’en sors je ferai Saint-Jacques ! »

Puis tout s’est enchaîné à grande vitesse. Une rencontre avec son ami Daniel, le réconfort et l’assurance d’être aidé, ont contribué à cimenter le projet. « L’enthousiasme des autres a consolidé mon envie de partir. Je veux montrer que le handicap ne freine pas les envies. »

Aidé par la communauté paroissiale, la commune de Jaunay-Clan, des autochtones, Dominique sera équipé d’un fauteuil sécurisé car équipé d’un système de freinage réalisé par l’Apave Centre-ouest et d’un « attelage » pour tirer dans les ascensions et retenir dans les descentes.

« Lorsque je serai à Saint-Jacques, hormis le côté religieux, j’aurai la satisfaction d’avoir marché sur une route pavée d’humanisme et de solidarité. Des notions fortes presque oubliées aujourd’hui. ».

Pour aider Dominique Le Coz, tél. 05.49.55.92.09 ou sur dominique.lecoz3@orange.fr

Quelques chiffres

820 km ; 39 jours de marche ; une quantité impressionnante de fruits secs et de barres céréales (fournis par l’Intermarché jaunay-clanais) et 160 kg de matériel technique.

Pour suivre son traitement quotidien Dominique emportera près de 100 boîtes de médicaments (24 comprimés/jour), 15 boîtes de sonde et autant de compresses sans compter le désinfectant, les pommades… fournis par la pharmacie Deret-Poet.

Source : »Sur les chemins de Saint-Jacques en fauteuil« , Marc Wast, La Nouvelle République (20/02/12)

Be Sociable, Share!

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Autres chemins de pèlerinage, Compostelle, Témoignage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Vienne : Dominique Le Coz, paraplégique, prend la route vers Compostelle en fauteuil

  1. annie dit :

    Merci Dominique pour ton témoignage .
    Quand tu partiras, je serai de retour . Cette année mon chemin part de Dax a Burgos. Du 18 avril au 10 mai Mes prières t’acompagnerons .Souvent nous nous plaignons pour de petites choses qui nous empêche d’agir ou de nous mètre en route. Que ton courage et cette force qui t’habite soit un exemple pour tous, biens portant et handicapés.

    Buen camino

    Annie

  2. MF dit :

    Bravo pour ton courage! et bravo pour ceux qui t’accompagnent!
    Le chemin est long ,difficle, mais que de belles rencontres tu vas faire!
    et belle lecon de volonte tu nous donnes .Je vais suivre ton parcours et
    te souhaite un BON CHEMIN MF

Les commentaires sont fermés.