Sibérie : Cécile et Olivier Cusin se lancent à l’assaut des volcans du Kamchatka

Frère et soeur, Cécile (24 ans) et Olivier (27 ans) Cusin s’apprêtent à effectuer, en juillet et août 2009, un périple de plus de 300 km et 20 000 m de dénivelé en reliant cinq volcans actifs de la presqu’île du Kamchatka (Sibérie), classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sur leur blog completementalest.free.fr, Cécile et Olivier expliquent leur démarche :

Complètement à l’est ! c’est une expédition au coeur du brûlant kamchatka : un défi pour nous, une chance pour la nature. Objectif : relier à pied plusieurs volcans actifs du Kamchatka classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est une expédition en petit comité et « en famille » menée par un frère et une soeur. Passionnés par les grands espaces, où l’homme reprend sa place de citoyen de la nature, nous nous sommes sentis attirés par cette région montagneuse très peu peuplée et encore moins parcourue.

Le défi sera physique et environnemental. Notre itinéraire sera inédit et engagé : très peu de chemins, dans des lieux peut-être jamais parcourus, loin de toute civilisation.

Nous évoluerons en autonomie complète à travers deux parcs nationaux. Nous serons particulièrement respectueux de la nature : de notre passage, subsistera un reportage photo et un documentaire. Ils raconteront une aventure extraordinaire afin d’inspirer et de sensibiliser à la préservation de notre nature puissante et belle.[…]

A travers cette odyssée exploratoire, l’inconnue sera le maître mot. L’absence de chemin sur plus des deux tiers du parcours et le peu d’informations nous imposeront les lois de la nature.

Nous avons fouillé la toile du web pour trouver des informations quant aux lieux que nous traverserons, mais nos recherches ont été plutôt infructueuses… les seuls renseignements que nous avons obtenus sont quelques cartes des années 60 / 70 et des renseignements généraux sur le Kamchatka.

Nous avons aussi trouvé sur internet quelques treks proposés par des agences de voyages : aucun ne mentionne les lieux que nous traverserons, hormis les alentours du Tobalchnik (ascension par le côté Ouest jusqu’au cratère, et trek vers le Kliuchevskoy par l’Ouest, sans mention d’ascension du sommet).

Notre principale source d’information est le livre “Un été dans l’extrême-Orient russe” de E. Fisset et J. Boch, qui ont traversé la totalité de la cordillère Est, mais ont empreinté un parcours différent du nôtre et n’ont pas gravi les sommets que nous voulons grimper. Une bonne dose d’humilité nous sera nécessaire pour composer avec tous les paramètres et garder notre sang-froid.

Suivez le fil info du marcheur sur Twitter

Ce contenu a été publié dans Trekking, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.